Post-apocalypse

Clip broken head main tendue vers arbre doré

Voici la Terre une fois que l’humanité aura disparu, une vision glaçante conçue par un jeune homme de même pas vingt ans aux manettes de son ordinateur. Nous vivons cette époque fascinante où l'intelligence humaine augmentée par des moulins numériques est capable de produire les images d'un monde où l'homme ne sera plus qu'un souvenir. Augustin Goupy a ainsi bâti une Pompéi virtuelle, peuplée de silhouettes pétrifiées dans toutes sortes de postures, surprises par quelqu’apocalypse. Sa musique oscille entre tourmente et apaisement, la paix d’après les hommes, quand ils ne seront plus que des fossiles.

BROKEN HEAD de Bō

un clip réalisé par Augustin Goupy (2019 - 4’)

Le dernier arbre

INTENTION
clip Broken Head Humanoides pris dans le béton

par Augustin Goupy

C’est après les manifestations des étudiants pour le climat que j'ai eu l'idée de développer une histoire dystopique pour ce clip. Le message principal que je voulais transmettre était qu'il fallait cesser de considérer la nature comme une ressource dans laquelle on peut puiser comme bon nous semble pour nous enrichir et vivre dans un cadre de vie confortable, mais plutôt la voir comme un trésor que l'on doit préserver, admirer tant il est beau et surprenant. Dans le clip, je vois l’arbre comme un vestige, un arbre que j'ai voulu en or parce qu'il suscite la convoitise de l’homme et qu'il incarne la valeur inestimable de la nature. En contrepoint, j’ai choisi de figurer le monde humain par des formes géométriques et une palette sombre. On voit des humains pris dans le béton, comme pour signifier qu’ils se sont piégés eux-mêmes. Certains plans m’ont été inspirés de tableaux de la Renaissance. J’ai essayé d’imaginer comment des individus apparus après notre disparition mettraient en image le récit de la fin de notre civilisation, à l’image de peintres qui représentaient des épisodes mythologiques ou bibliques. À la fin du clip, j’ai imaginé que les plantes venaient reprendre ce qui leur appartenaient, en pompant notre énergie vitale pour la redistribuer à l'arbre.

Bō

BIOGRAPHIE
portrait Augustin Goupy noir et blanc

Augustin Goupy alias Bō est un producteur breton né en 2000, aux influences multiples. C'est à l'âge de 16 ans, avec son frère aîné, qu'il découvre la composition. Mais le déclic se fait lors d'un concert de Jumo. Il y comprend la puissance de l’association du son et de l’image, et commence dès lors à développer ces deux aspects de la création. Étudiant en graphisme à l'école Olivier de Serres, il enrichit depuis quelques mois sa culture du design et puise son inspiration visuelle auprès d'artistes comme Jonathan Zawada, Baugasm ou encore Roman Cieslewicz. Il sort son premier EP en septembre 2019.

Découvrez-en plus sur sa fiche artiste !

Jeune prometteur

REVUE DU WEB

CULTUREZ-VOUS >>> Mais qui est ?! À tout juste 19 ans et encore étudiant, ce jeune artiste vient de sortir son premier EP et réalise lui-même ses visuels et vidéos. Rencontre.

BERNISHOOT >>> Révélé par le titre Ritual, le producteur électro installe ses sonorités organiques et ses textures irréelles.

WEMUSICMUSIC >>> Bō est dans la sélection des plus belles sorties de clips selon le média WeMusicMusic

Notez ce clip

En indiquant votre adresse email puis en cliquant sur "Envoyer". KuB s'engage à ne pas utiliser votre adresse à des fins promotionnelles.

CRÉDITS

CRÉDITS
musique
Bō (Augustin Goupy)

paroles, voix Azzurazi (Nina Lorrazuri)

réalisation Augustin Goupy

Artistes cités sur cette page

portrait augustin goupy aka bo

BŌ

ESPACE PARTICIPATIF

    KuB vous recommande