Urbanisme en campagne

Blandine Houssais redessine le bourg de Tréveneuc

À une époque où de nombreuses communes se vantent d’être un carrefour, il est intéressant d’observer l’histoire de Tréveneuc, modeste carrefour du Goëlo, qui a obtenu une mention spéciale du jury lors du Prix d’architecture de Bretagne 2018.

Il n'est écrit nulle part qu'un carrefour routier doive être laissé à son triste sort de distribution du trafic, de no man's land entre zones agricoles, zones d'activités et centre bourg. L'exemple de Tréveneuc démontre qu'une intervention sensible et raisonnée peut lui apporter à la fois une dimension esthétique, humaine, fonctionnelle... écologique en somme.

LE CARREFOUR DE TRÉVENEUC

Archi à l'Ouest est un magazine d'architecture présenté par Frédéric Lorenzon.
Cette émission est co-produite par TébéO et le CAUE des Côtes d’Armor.

Et au milieu poussait un chêne

CHRONIQUE

par Marie-Christine Biet

Reconstruction du bourg - travaux à Tréveneuc

Entre Saint-Quay-Portieux et Plouha, cette commune est connue des marcheurs pour ses spectaculaires sentiers longeant les falaises autour de la Pointe du Bec de Vir. Le centre bourg affichait une allure curieuse, sorte de patchwork à la croisée de deux routes, constitué d’une église, de quatre ou cinq maisons (dont une à tourelle) et de quelques hangars, probablement amiantés et assurément inutiles. Le tout tourné vers une majestueuse avenue menant au château de Pommorio. Et au milieu poussait un chêne !

Conscient de la nécessité d’une restructuration, le maire, Marcel Serandour, contacte Blandine Houssais, architecte récemment installée à La Roche-Derrien. L’objectif ? Fabriquer une vraie place moderne avec des commerces et des logements, en écartant l’automobile et favorisant les piétons.


L’enjeu, de taille, va mobiliser une rare et belle énergie collective à tous les échelons. Le maire tenait à une consultation des habitants, le CAUE 22 (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement) l’accompagne dans la démarche et une étudiante en architecture est recrutée tout l’été pour recueillir les avis. En gros, 50% de la population était favorable à la restructuration. Le reste estimait qu’il était urgent de ne rien faire, s’amuse Blandine. Mais les élus optent pour un choix volontariste et valident le nouveau programme. Installé en partie sur l’ex route départementale, il comporte la bibliothèque municipale, un nouveau fournil et boulangerie, un café restaurant associé à une nouvelle restauration scolaire et trois logements municipaux en étage, avec vue sur mer (à l’horizon).

L’équipe de maitrise d’œuvre s’adjoint une autre architecte, Valérie Huicq (agence NUNC, basée à Saint-Brieuc). Son projet recompose un nouveau centre autour d’une esplanade en revêtement de sol stabilisé. Au-delà de reconnecter l’église, l’école, l’entrée du château et de mettre en scène la façade de la mairie, elle offre une halle couverte dite perganda. Cette structure métallique couverte de polycarbonate translucide permet de se poser le temps d’une bavette avec un voisin ou d’installer des panneaux, des tables, voire des musiciens, à l’abri des intempéries. Un genre de forum, quoi !

Les bâtiments neufs respectent la volumétrie locale avec ses toits en pente et ses murs porteurs, parfois en pierre, sinon en bardage bois dont la teinte évoluera avec le temps. Tout comme les toits en zinc qui tutoient le bleu et le gris du ciel. L’ancien cœur de village a été déconstruit par tranches en suivant l’avancement des nouveaux bâtiments. Et au milieu, imperturbable, le chêne continue à glander.

Déconstruire ou rénover ?

REVUE DU WEB

WEBISSIMO >>> Quel développement pour les communes rurales ? L’exemple de Tréveneuc. Extension et densification du centre bourg et création de bâtiments communaux dans une démarche participative et de développement durable.

BRUDED >>> Située entre Paimpol et Saint-Brieuc, Tréveneuc allie les charmes d’un littoral spectaculaire et le calme de la campagne. L’été, bien que moins fréquentée que ses voisines, elle bénéficie néanmoins d’un doublement de sa population et du passage de très nombreux randonneurs qui sillonnent les sentiers côtiers. La municipalité est convaincue que les retombées pourraient être plus importantes avec un bourg plus attrayant et des commerces plus fonctionnels. Malgré le potentiel patrimonial, le bourg était terni par la présence de bâtiments obsolètes et en mauvais état, dont le bar restaurant et la boulangerie.

ESPACE PARTICIPATIF

  • 22 Mars 2019 08:46 - Inès BIENVENU

    Très beau projet audacieux et des réalisations qui s'intègrent parfaitement dans l'environnement. Il fallait oser bousculer les habitudes, c'est choses faite. Félicitations aux initiateurs, aux concepteurs et habitants

KuB vous recommande