jim et martin decoherences

Collectif Décohérences

  • réalisateur

2018

C’est en 2018 sur les pentes d’un volcan sacré pour les aztèques que s’opère leur première transformation. Jim réalisait alors son troisième court-métrage, Los Cristos. Il avait invité Martin à prendre des photos du tournage.

Revenus en France, ils décident de partir en quête d’un équivalent à la magie mexicaine. Leur objectif : chercher le Graal. Ils embauchent deux amis acteurs amateurs et se mettent sur la piste de cet objet mythique. Ce sera une traversée initiatique de la Bretagne où, abandonné par les comédiens, Jim prend progressivement un rôle de guide à l’écran, de personnage en quête. Un film docu-fictif témoigne de cette époque chevaleresque de leur existence : C’est pour le film.

N’ayant pas trouvé le calice philosophal, ils sont pourtant heureux d’avoir été accueillis dans une ville festive et sincère : Douarnenez. Ce port du Finistère devient un refuge pour eux alors que le mouvement des gilets jaunes est réprimé dans les grandes villes. Lors d’une balade dans une forêt chaotique, un enfant dépose aux pieds de Martin une bûche couverte de mousse : il leur livre sans le savoir un nouveau sujet de film.

Animés par cette plante modeste et merveilleuse, Martin et Jim commencent à réaliser une série documentaire sur la mousse végétale. Cinq épisodes chaque fois guidés par un rapport interspécifique à la mousse : jardinage, bryologie, érotisme, poésie et archéologie.

À Douarnenez, ils présentent en septembre 2019 Krach. Un travail comprenant un festival de films, un fanzine multilingue et un moyen-métrage de montage d’images existantes. Une semaine plus tard, ils traversent à nouveau l’Atlantique, Jim allant au Mexique et Martin au Québec, ce qui les mènera à l’écriture de leur film à venir : Storm Free.

Martin et Jim forment le collectif Décohérences.

Découvrez le clip SKINOBERIANT sur KuB !