Énergie solaire

maxi panneau photovoltaïque les voleurs de feu

L’histoire de l’énergie solaire en France est significative de sa singulière politique énergétique. En convoquant des archives et des témoignages, Brigitte Chevet retrace le chemin pavé de contrariétés du photovoltaïque hexagonal.
Le choc pétrolier de 74 offre une première opportunité. Reiser ouvre les portes de sa maison à la télévision pour montrer qu’elle est alimentée en électricité sans être raccordée au réseau ! L’ingénieur Félix Trombe explique déjà que la sortie du pétrole se fera grâce aux énergies renouvelables. Mais l’État fait le choix du nucléaire, engageant ainsi le pays sur des investissements de long terme, ne laissant pas de place aux alternatives.
L’histoire reprend en 2005 avec la mise en place d'incitations financières au développement du photovoltaïque. Le marché prospère, avant que le gouvernement ne décrète un moratoire fatal pour la filière.
Où en sommes-nous aujourd’hui ?

LES VOLEURS DE FEU

de Brigitte Chevet (2016 - 52’)

Suite à un moratoire décrété fin 2010 en France, la filière de l'énergie solaire a perdu plus de 15 000 emplois. Depuis, elle a bien du mal à s'en remettre, alors que dans les années 70, notre pays était l’un des plus en pointe. Que s’est-il passé entre temps ? Pourquoi tant d’obstacles sur la route de ceux qui veulent développer cette énergie ?

>>> un film produit par Vivement Lundi !

Un gâchis français

INTENTION

par Brigitte Chevet

Panneau solaire géant à Odeillo - Les voleurs de feu

La première fois que j'ai vu des panneaux solaires de près, c'était dans un champ en Bretagne. Mais au lieu de suivre la course du soleil afin de produire de l'électricité, ils étaient à l'arrêt. Drôles de géants unijambistes, plantés là, inutiles et pathétiques. Cette image a été le déclencheur du film, qui relate l'histoire d'un gâchis français.
Partout dans le monde, l'énergie solaire se développe de manière spectaculaire. Sauf en France où la filière photovoltaïque a perdu la moitié de ses emplois depuis 2011. Qui a peur du développement de l'énergie solaire en France ? Les Voleurs de feu questionne le modèle énergétique hexagonal : nucléaire contre renouvelable, système centralisé contre producteurs autonomes, monopole d'État contre ouverture à l'autoconsommation.


Les Voleurs de feu est une enquête à hauteur d'homme, à la rencontre des acteurs du solaire, dans différentes régions de France, pour filmer ceux que l'on ne voit jamais. À des années-lumière des experts invités sur les plateaux des grands médias, le film adopte un point de vue décentralisé, à l'image de ces praticiens du photovoltaïque filmés sur le terrain : entrepreneurs, installateurs ou fabricants de panneaux, chercheurs, auto-consommateurs. Le film compose un portrait d'une filière atypique, à la fois artisanale et industrielle. Les témoins du film permettent de sortir cette filière du cliché d'utopie irréaliste, dans laquelle on cantonne en général l'énergie solaire.

Les Voleurs de feu est aussi l’occasion de (re)découvrir que le dessinateur Jean-Marc Reiser fut un promoteur enthousiaste (et visionnaire !) de l'énergie photovoltaïque.

BRIGITTE CHEVET

BIOGRAPHIE
Brigitte Chevet Les rumeurs de babel

Née en 1963, Brigitte Chevet est diplômée du Centre de Formation des Journalistes en 1986. Elle travaille comme journaliste pour les journaux de TF1, avant de se consacrer en indépendante à la réalisation de reportages et de documentaires sur différents sujets mais notamment des enquêtes à thématique scientifique et environnementale.
Voir sa fiche artiste

Sous le soleil exactement

REVUE DU WEB

PUBLIC SÉNAT >>> Nora Hamadi reçoit la réalisatrice de Les voleurs de feu. Qui a peur de l'énergie solaire ? qui revient sur l'évolution de la filière photovoltaïque en France.

TELEOBS >>> En France, on n’a pas de pétrole et on a parfois de mauvaises idées. Prenez l’année 1986. C’est l’année où la catastrophe de la centrale de Tchernobyl a démontré l’extraordinaire péril que l’énergie nucléaire faisait courir à la planète. C’est aussi l’année où l’énergie solaire en France a été abandonnée.

CHALLENGES >>> Le photovoltaïque est l’énergie qui connaît le plus fort taux de progression. Le boom est mondial. Un pays reste toutefois à la traîne, la France. Explications.

LIBERATION >>> Actuellement, les énergies renouvelables représentent moins de 20% de la production d’électricité, et encore, essentiellement grâce aux 400 barrages hydrauliques d’EDF. Et le bilan du solaire reste pour l’heure particulièrement modeste : selon les chiffres de RTE, le photovoltaïque couvrait en 2017 moins de 2% de l’électricité consommée en France, contre 5,5% pour l’éolien et 11,2% pour l’hydroélectricité…

CRÉDITS

réalisation Brigitte Chevet
image Emmanuel Roy, Didier Gohel, Sarah Blum, Brigitte Chevet
son Jean-François Briand, Antoine Rodet, Pablo Salaün

narration Alice Butaud
musique originale Etienne Charry
montage Claude Le Gloux
assistée de Leslie Pihier
infographie Hervé Huneau
étalonnage Marcello Cilurzo
montage son Tudi Le Nédic
mixage Thierry Compain

production Vivement Lundi !
coproduction France Télévisions
avec la participation de TVR, Tébéo, TébéSud, Public Sénat
avec le soutien du CNC et de la Région Bretagne

Artistes cités sur cette page

Brigitte Chevet Les rumeurs de babel

Brigitte Chevet

ESPACE PARTICIPATIF

    KuB vous recommande