Compositrices

opéra comique - un orchestre à soi - banner

L’histoire de la musique telle qu’elle nous est racontée dans les livres est encore celle de grands hommes à perruques dont les noms sont gravés dans l’imaginaire collectif. Est-ce à dire que les femmes se sont interdit toute composition musicale ? Évidemment non, et la série que démarrent Laureline Amanieux et Léa Chevrier s’emploie à réhabiliter quelques-unes de ces figures manquantes au Panthéon musical.

Mêlant compositions graphiques, témoignages et performances musicales, la série Un orchestre à soi commence par un pilote sur Sophie Gail, compositrice de romances et d’opéras comiques, et femme libre qui fit usage de son droit au divorce fraîchement institué par la Révolution française.

En parallèle de cette diffusion en ligne, les autrices présentent une installation sonore en avant-première au festival Longueur d’Ondes à Brest du 7 au 11 février 2024.

PILOTE

SOPHIE GAIL, UNE FAROUCHE INDÉPENDANTE

Compositrice dès 14 ans, précocement indépendante pour gagner sa vie en tant que chanteuse et pianiste après la Révolution française, divorcée et vivant comme un homme en se dédiant à sa musique, elle devient célèbre d’abord par ses romances, chansons populaires puis, dès 1813, véritable star pour ses opéras comiques malgré les difficultés pour les femmes d’accéder à ce genre qu’on peut considérer comme l’ancêtre de la comédie musicale. Sophie Gail meurt à 43 ans, en 1819. Elle sera considérée comme une compositrice d’œuvres mineures car l’opéra comique passera de mode et la romance sera négligée par les historiens de la musique du début du 20e siècle.

>>> un pilote produit par Rétroviseur Productions et Narrative, avec Circé Productions

PROJET

Un orchestre à soi

installation un orchestre à soi

Connaissez-vous le point commun entre Hildegard Von Bingen, Francesca Caccini et Sophie Gail ? Ce sont des compositrices effacées de l’histoire, alors qu’elles étaient des stars à l’égal de Mozart ou Bach ! Pour les faire revivre, un projet de websérie réalisée par Laureline Amanieux et écrite par Léa Chevrier trace le portrait de huit femmes européennes du Moyen Âge au 20e siècle, et décrypte les raisons de leur effacement.

Quels ont été les mécanismes d’invisibilisation qui les ont plongées dans l’oubli, jusqu’à leur redécouverte ? Un orchestre à soi cherche à rendre leur juste place à ces compositrices et de manière plus large aux créatrices, mais aussi à démocratiser la musique savante occidentale, dite musique classique.

En parallèle de sa diffusion en ligne, cette réalisation donne lieu à une installation collaborative et multimédia conçue par Léa Chevrier, une création sonore qui trame des voix lyriques et non lyriques, jeunes et mûres, classiques et pop, qui chantent des mélodies écrites par une trentaine de femmes de toutes les époques, en diverses langues, interprétées par des professionnels et des amateurs. Tout le monde peut collaborer à cette création lors d’ateliers dédiés et grâce à un karaoké qui met à l’honneur notre matrimoine musical.

BIOGRAPHIES

Léa Chevrier

Léa Chevrier dans son bureau

Diplômée de l’École nationale supérieure Louis Lumière en option son et du Conservatoire de musique ancienne, Léa Chevrier explore les possibilités narratives et sensorielles du son dans les différents domaines que sont la création radiophonique, le parcours sonore et l'art sonore. Elle s’intéresse notamment à la question de la spatialisation du son en travaillant avec du son binaural sur de nombreux projets, comme Voyage au bout du monde dans la ville de La Rochelle, Slow Rev’ au théâtre Mogador, les parcours sonores du château de Vaux-le-Vicomte ou encore Apiphobe pour France Culture. Sensible aux questions féministes, Léa Chevrier traite ce sujet dans différents projets, comme avec le podcast Au cœur du planning pour le planning familial ou le parcours sonore Trobairitz à l'abbaye de Sorde.

Laureline Amanieux

Laureline Amenieux portrait

Laureline Amanieux est réalisatrice de films documentaires, de webséries et de podcasts, productrice déléguée à Circé Productions et auparavant productrice associée à Rétroviseur Productions. Elle a réalisé une websérie de dix épisodes pour Arte, Téléportation 2161, et deux séries de documentaires audios pour une plateforme de podcasts et livres audio qui font la part belle à la création sonore spatialisée et aux musiques anciennes ou contemporaines. Plusieurs de ses projets valorisent des personnalités féminines – Amélie Nothomb, une vie entre deux eaux pour France 5, ou Réparer la terre pour Arte – et la musique (elle est coscénariste de Transe, le documentaire d’Emilio Belmonte dédié au flamenco et au musicien Jorge Pardo). Elle est aussi autrice d'ouvrages publiés aux éditions Albin Michel et Payot.

REVUE DU WEB

Une histoire incomplète

VIRAGO >>> Dans cet épisode de la websérie d'Aude Gogny-Goubert, la comédienne présente et donne la voix à des compositrices oubliées dans l'histoire de la musique et inconnues du grand public : Clara Schumann, Barbara Strozzi, Nannerl Mozart, Germaine Taillefer, Elfrida Andrée.

SLATE >>> En Espagne, une professeure de musique répertorie toutes les compositrices de l’histoire : elle élabore une carte interactive qui recense plus de 530 femmes et propose un lien pour écouter leurs œuvres.

RADIO FRANCE >>> Cinq femmes compositrices du 20e siècle refont surface grâce à l'album piano/flûte de Hélène Couvert et Juliette Hurel édité chez Alpha Classic. Ces femmes faisaient pourtant partie des cercles de musique de l'époque, les œuvres ont été publiées, mais sont restées dans les placards.

RADIO FRANCE >>> La pianiste Marie-Catherine Girod s'est lancée dans des recherches de partitions oubliées. Elle vient de sortir, sur le label Miraré, l'album Regards de femmes qui rassemble 17 compositrices oubliées, du 18e au 20e siècle.

COMMENTAIRES

    CRÉDITS

    réalisation Laureline Amanieux
    idée originale Léa Chevrier
    autrices Laureline Amanieux, Léa Chevrier

    montage, animation Caroline Giliberti
    image, étalonnage Dorian Blanc, Caroline Giliberti
    montage son, mixage Léa Chevrier
    voix off Cloé Chope

    avec la participation de CNC Talent
    avec le soutien de la DRAC Bretagne, la bourse de création de la ville de Rennes, Ville de Paris, Région Normandie

    Artistes cités sur cette page

    Léa Chevrier dans son bureau

    Léa Chevrier

    Laureline Amenieux portrait

    Laureline Amenieux

    KuB vous recommande