Travailleuses, travailleuses

Femme rempli une cuve de grain - travail des femmes bretonnes

Voici quatre films amateurs issus des fonds de la Cinémathèque de Bretagne qui nous ramènent cinquante ans en arrière pour y observer les femmes au travail. L'on y découvre qu'elles ne se cantonnaient pas à des travaux dits féminins, proportionnés à leurs frêles épaules, et que de surcroît elles endossaient leur rôle de maîtresses de maison.

En cela, Femmes agricultrices est remarquable, par la restitution vertigineuse des tâches abattues, par la prise de conscience politique qui les amènent à formuler des positions féministes et anti-consuméristes. En pleines Trente Glorieuses, en voici qui ne se laissent pas enivrer par les équipements électroménagers qui leur offrent plus de loisirs, elles ont déjà compris que la course à l'échalote sera sans fin, jusqu'à épuisement des corps et des ressources.

Une page en partenariat avec la Cinémathèque de Bretagne

Logo Kub et cinémathèque de Bretagne

HISTOIRE

La Cinémathèque de Bretagne

Les principales missions de la Cinémathèque de Bretagne sont la collecte, la conservation, la documentation et la valorisation du patrimoine filmé de la Bretagne et des Breton·ne·s. La collecte, démarrée en 1986, a permis de constituer une collection variée, allant des films de famille aux films de caméra clubs, en passant par les films militants et autres films de voyage. Pionnière dans la collecte d’images de cinéastes amateurs, la Cinémathèque de Bretagne conserve également des fonds professionnels comme ceux de René Vautier, Jean-Louis Le Tacon, Patrick Prado ou encore Mado Le Gall. Aujourd’hui, la collection se compose à parts égales de films amateurs et de films professionnels. Plus de 50 000 éléments, tous supports confondus, sont conservés (argentiques, vidéos, nativement numériques).
Avec plus de 16 000 films amateurs inventoriés, la Cinémathèque de Bretagne préserve l’un des fonds régionaux d’images inédites les plus importants de France. Cet ensemble, d’une rare richesse, offre une vision à 360° d’une société bretonne attachée à son identité – géographique et culturelle – et ouverte sur le monde.
Les équipes de KuB sont entrées dans la caverne d’Ali Baba pour proposer des sélections thématiques ou faire la lumière sur un.e réalisateur.ice professionnel.le ou amateur remarquable. Laissez-vous guider !

FILM

FEMMES AGRICULTRICES

de l’Atelier de création audiovisuelle (1973 - 16’)

Quelle place pour l'agricultrice en tant que femme et professionnelle dans une exploitation agricole ? Technicité, répartition des tâches, responsabilité vis-à-vis de sa famille… Ces questionnements sont au cœur de ce documentaire, réalisé lors d’un stage organisé par la direction départementale de la Jeunesse et des Sports.

FILM

FINE

de Jo Potier (1973 - 7’40)

Fine, la passeuse de Lampaul-Plouarzel, nous embarque dans son quotidien. Ce portrait est celui d'une travailleuse de la mer qui fit traverser inlassablement l'Aber Ildut, le bras de mer qui sépare Lampaul et Lanildut, dans le Finistère nord. Indispensable aux pêcheurs et aux locaux au début de sa carrière, les touristes deviennent ensuite ses principaux clients.

FILM

MARIE

de Marie Palhen (vers 1970 - 9’15)

Marie, femme bigoudène et brodeuse de coiffe, présente dans ce reportage les différentes coiffes du pays bigouden, les étapes de création et de pose d’une coiffe mais également la broderie sur tulle.

FILM

ANNE ET MARGUERITE

de Marie Palhen (vers 1970 - 6’55)

Ce reportage s’intéresse à Anne et Marguerite, deux ramendeuses du pays bigouden. Elles fabriquent et réparent les filets des pêcheurs du port de Kérity, à Penmarch.

REVUE DU WEB

Prise de conscience féministe

FRANCE 3 >>> La conquête des droits des femmes s’est longtemps arrêtée aux portes des exploitations agricoles. La réalisatrice Delphine Prunault raconte 60 ans d’un combat quotidien pour obtenir une protection sociale et un statut.

BCD >>> Quand les femmes prennent la parole ! Création du MLF et des divers groupes féministes en France et en Bretagne dans les années 1970.

FRANCE CULTURE >>> Dans une ferme gersoise à côté de Condom, trois générations d’agricultrices vivent sous le même toit. Terre d’émancipation ou de restriction, leurs points de vue divergent.

COMMENTAIRES

  • 7 Janvier 2023 23:26 - LE ROUZIC Jean PIerre

    Très intéressant A suivre

  • 22 Décembre 2022 05:26 - robert bob simon

    J'aime! je vous suis.

KuB vous recommande