La parenthèse atlantique

Morgane Ursault Poupon Parenthèse atlantique

La Route du Rhum est l’une des dernières courses au large à accueillir des skippers amateurs. Nous suivons le chemin parallèle de trois d’entre eux sur l’année qui précède le départ de la course, le 4 novembre 2018.

Dans ce sport où les records de vitesse ont été pulvérisés par l’arrivée des matériaux composites et la conception informatisée des navires, il est intéressant de voir comment de nouveaux entrants peuvent se mesurer à l’épreuve avec les moyens du bord.

LA PARENTHÈSE ATLANTIQUE

d'Adelaïde Castier et Gaëlle Villeneuve (2018 - 6 x 7’)

Jean-Luc manoeuvre de bateau Route du rhum

Morgane, Maxime et Jean-Luc vont traverser l'atlantique en solitaire et en course. Ils ont en commun de ne pas être des navigateurs professionnels et de s'être lancé dans le même défi insensé : la Route du Rhum. Durant une année, ils se préparent : trouver l'argent bien sûr, adapter le bateau, s'entraîner, chuter, se relever...

Derrière le grand rêve, où des hommes et des femmes cherchent à repousser les limites, l'envers du décor se révèle ardu. Au départ, rien ne garantit qu'ils parviendront à être sur la ligne de départ tant les épreuves à surmonter sont éprouvantes.

La Parenthèse Atlantique propose de suivre le parcours chaotique de ces trois marins durant cette année marathon. Nous avons suivi de près le cheminement de chacun, leur moments de doute, leur rage, leur solitude, leur espoir... Les conséquences aussi sur leur entourage.

une websérie produite par >>> Aligal Production et France Télévisions

L'année folle

ÉPISODE 1

Janvier 2018 : Maxime découvre son Class40, qui sort tout juste de chantier à la Rochelle. C’est une étape concrète de sa participation à la prochaine Route du Rhum.
À Nevez dans le Finistère, Morgane n’en est pas encore à ce stade. Elle vient de rentrer d’Antarctique où elle a travaillé durant plusieurs années sur un voilier de croisière. Après avoir longtemps refusé de faire comme Papa (elle est la fille de Philippe Poupon), elle a décidée de se lancer dans la course au large. Mais à présent, cela lui apparaît comme une évidence, et c’est devenu son histoire à elle.
À Saint-Malo, Jean Luc, 59 ans, est déterminé à concrétiser un vieux rêve : prendre le départ d’une course en solitaire.

C'est la mer qui prend l'homme

ÉPISODE 2

Mars 2018 : premières désillusions pour Morgane. La recherche de sponsor est un vrai parcours du combattant. Sans le budget espéré, elle avance pas à pas dans la préparation de son bateau.
À Paris, Maxime jongle entre son job de responsable financier et les week-ends d’entraînements sur son bateau. Sa compagne Clarisse est enceinte, le planning est chargé.
Jean Luc ne voit pas beaucoup le jour non plus. Le chef d’entreprise partage son temps entre son boulot et les aller-retours au chantier, chez le voilier…

Toute première fois

ÉPISODE 3

Mai 2018 : c’est un grand jour pour Maxime, pour la première fois, il va naviguer seul sur son voilier. Les premiers gestes sont un peu maladroits, mais très vite il prend de l’assurance.
Morgane est en déplacement à Paris. Elle voit son coach sportif et l’Institut de l'Alimentation Biologique qui va l’accompagner pour ses repas durant la course. Les nouvelles, côté sponsor, ne sont pas bonnes.
Jean-Luc, lui, est dans la préparation de sa qualification pour la Route du Rhum.

Du bleu dans les yeux

ÉPISODE 4

Journée sans vent à Port-la-Forêt... Pas de rendez-vous pour Morgane. Son moral fait des hauts et des bas. Ses comptes bancaires voient rouge. Elle part se ressourcer en mer.
Jean-Luc a décidé de ne pas suivre d’entraînement physique particulier. Il continue à jouer au squash pour se tenir en forme à trois mois du départ.
Aux Sables d’Olonne, Maxime boucle sa première course en solitaire, et valide sa qualification pour la Route du Rhum. Le projet est dans la seringue.

La pression monte

ÉPISODE 5

Septembre 2018 : grâce à son acharnement, Morgane franchit la ligne d’arrivée de la Drheam Cup à Cherbourg, et valide à son tour sa qualification pour la Route du Rhum.
Maxime est papa d’une petite fille. La période de décompression des vacances a laissé place au tourbillon de la rentrée. La pression monte avec le départ qui approche.
Jean-Luc reste serein. Il partage sa passion auprès des enfants d'une école primaire. Bientôt, il sera grand-père. Ses copains sont là pour l’épauler dans la dernière ligne droite.

Enfin seuls

ÉPISODE 6

Saint Malo, cette fois ça y est !

Sur le fil, Morgane a vu son horizon s’éclaircir côté finance et préparation du bateau. Mais les sollicitations sont nombreuses les jours qui précèdent le départ.
Maxime partage ses derniers instants à terre entre Valentine et Clarisse et les derniers réglages pour le bateau.
Jean-Luc termine son ravitaillement, et déjà le passage des écluses approche.
La météo, elle s’annonce particulièrement musclée. Un front attendu dans le Golfe de Gascogne qui risque de sérieusement compliquer le début de course. Une Route du Rhum en mode « cap Horn » qui génère quelques angoisses chez les marins les moins expérimentés.

Oser se lancer

INTENTION

par Adélaïde Castier et Gaëlle Villeneuve

Morgane Poupon en manoeuvre sur son bateau Route du Rhum

Au-delà de la performance purement sportive, la Route du Rhum présente cette particularité, depuis sa création, d'avoir toujours attiré dans ses filets des hommes et des femmes qui débarquent dans la course au large. Des marins pour qui le projet est avant tout d'oser se lancer, laissant de côté le confort d'une vie à terre toute tracée. À l'ombre des stars, d'autres aventuriers se font happer par le besoin et l'envie d'y être. Leur course, loin des projecteurs médiatiques, peut se révéler aussi émouvante.

La série La Parenthèse Atlantique est ancrée dans le présent, dans l'énergie du moment. Nos personnages sont filmés avec bienveillance, sans pour autant chercher à dissimuler une réalité qui peut être cruelle.


Raconter le parcours de ces inconnus, c'est approcher des hommes et des femmes en qui chacun peut se reconnaître, eux qui ont choisi de se grandir et de transformer leur vie à travers ce défi.

Afin de rester au plus près de chacun de nos trois personnages, nous leur avons demandé de tenir un journal écrit ou sonore. Ces récits sont la chair palpable et vivante de la série. Ils sont les voix off qui permettent de tisser la narration. Aucun commentaire n'a été ajouté.
Différentes thématiques portent le récit : la décision, l'argent, le bateau, la famille, la peur, l'entraînement, le départ. Une fois en mer pendant la grande traversée, l'introspection se poursuit, avec cette fois-ci l'apport d'un matériel vidéo. Cette matière constituera la base du dernier épisode qui sera quelques semaines après l'arrivée.

ADELAÏDE CASTIER

BIOGRAPHIE

Titulaire du diplôme de l’IUT de journalisme de Bordeaux en 1995, Adelaïde Castier collabore aux différentes rédactions régionales de France 3, et s’installe en Bretagne en 2000, pour la mer. Elle y découvre l’univers maritime et s’initie à la navigation. Elle fait plusieurs convoyages en tant qu’équipière, en alternance avec ses périodes à France Télévisions. Elle s’oriente vers la réalisation de documentaires, avec un premier film : De la piscine au Musée consacré en 2001 à la transformation des bains publics de Roubaix en musée d’Art et d’Industrie.


Sélectionnée en 2002 à une résidence d’écriture documentaire à Lussas, Adelaïde Castier évoque sa place dans la conception d’un film, à donner une intention à un récit. Elle réalise ensuite plusieurs films pour l’émission Littoral, dont le 26 minutes Huis clos en mer d’Écosse en 2011, tourné à bord d’un chalutier de pêche qui sera sa première collaboration avec la monteuse Gaëlle Villeneuve.
En 2014, elle réalise avec Gaëlle Villeneuve le web doc Les Légendes du Rhum retraçant l’histoire de la plus connue des transatlantiques française.
Depuis avril 2018, elle occupe le poste de coordinatrice éditoriale dumagazine Littoral diffusé sur France 3 Bretagne, Pays de la Loire et Normandie.

GAËLLE VILLENEUVE

BIOGRAPHIE

Monteuse de documentaire à France Télévisions depuis 1996, Gaëlle Villeneuve sculpte les images et les sons pour faire naître les histoires des réalisateurs. De L’affaire du sous marin rouge d' Hubert Béasse au film Le veau, la vache et le territoire de Patrice Gérard en passant par la série fiction Fin ar bed de Nicolas Leborgne, chaque film est une petite aventure.
Intéressée par la culture du web, elle est convaincue que la toile permet de faire voyager les histoires longtemps et de toucher un public connaisseur et curieux. Quand l’envie de raconter ses propres histoires est née, c’est vers ce média qu'elle a eu envie de se tourner.


C’est alors qu'elle a réalisé avec Adelaïde Castier, Les Légendes du Rhum, leur premier web documentaire, retraçant les neuf éditions de la mythique Route du Rhum. Pour ce deuxième projet commun, La Parenthèse atlantique, elle souhaitait un regard décalé sur cette course, loin des stars de la voile, pour ne pas oublier qu'une transatlantique, c’ est d'abord et avant tout, une aventure humaine.

Saint-Malo-Pointe-à-Pitre, 40 ans de passionnés

REVUE DU WEB

INA >>> 1976, c'est l'idée de créer pour la première fois une course au large en solitaire française avec La nouvelle transat, future Route du Rhum. L'objectif premier ? Contourner la nouvelle règle de la Transat anglaise : limiter la taille des bateaux à 56 pieds. Une nouvelle transat donc, envisagée sous un vent de liberté par Michel Etevenon avec toujours en tête l'idée du progrès grandissant des bateaux.

L'EXPRESS >>> Il y a le cliché éternel : les marins sont bourrus, burinés, fauchés, le regard délavé porté vers l'horizon. Et puis il y a la réalité : la plupart des coureurs au large sont avant tout des patrons de PME. Une drôle de vie, entre présentations PowerPoint et cirés humides... Pierre-Yves Lautrou, journaliste à L'Express et skippeur du Class40 aux couleurs de l'hebdomadaire, dévoile le business model de sa chère passion.

LIBERATION >>> De Saint-Malo à Pointe-à-Pitre, elle attire tous les quatre ans depuis 1978 les meilleurs marins du moment mais aussi des amateurs éclairés, dont le rêve est déjà d’atteindre la Guadeloupe. Théâtre d’aventures, d’exploits et de drames, la course est aussi depuis quarante ans un formidable laboratoire technologique.

CRÉDITS

réalisation Adelaïde Castier, Gaëlle Villeneuve
image Christian Roche, Fabrice Caër (à Cherbourg)
son Emmanuelle Sabouraud, Jean-François Briand

montage Gaëlle Villeneuve
mixage Vincent Texier
étalonnage Didier Gohel

une coproduction France 3 Bretagne et Aligal production

ESPACE PARTICIPATIF

    KuB vous recommande