Les princesses de la piste

les Princesses de la piste « Les princesses de la piste » de Marie Hélia

En 2004, la réalisatrice brestoise Marie Hélia signe Les princesses de la piste, un film audacieux, comme un funambule qui tangue dans le ciel de Recouvrance.

Deux filles s’en vont par les rues de la ville, jaugeant au vol les spécimens masculins : du jeune papa au vieux quinquagénaire… Dans les toilettes du bar où elles traînaillent, il est écrit : Toutes les femmes ont droit à l’amour. C’est le détonateur de l’histoire, car la maxime est accompagnée d’un numéro de téléphone. L’annonceur n’a rien de l’amant rêvé, tant mieux, le trio va pouvoir ensemble dévaler la piste aux bistrots, jusqu’à l’écœurement. Et au passage dévider le fil fragile et indécis de leurs amours, réelles ou rêvées. Le film commence et s’achève dans une serre de culture où les héroïnes coupent des roses en bouton, comme en lointain écho à Ronsard : Mignonne, allons voir si la rose… Derrière la désinvolture des donzelles plane l’angoisse de la flétrissure, du temps qui laisse choir la beauté, de l’angoisse de rater sa vie. Détestation de la vieillesse, peur de la solitude… et l’ivresse comme recours. Marie Hélia signe-là un récit maîtrisé avec une mise en scène qui ouvre des espaces d’improvisation ; un film qui se déploie dans la durée, en prémisse à son long métrage Microclimat (2007).


Programmation en partenariat avec le festival TRAVELLING dans le cadre d'un coup de projecteur sur le catalogue de Paris-Brest productions.

LES PRINCESSES DE LA PISTE

BANDE-ANNONCE

un film de Marie Hélia (2004)

Les droits de diffusion sur KuB sont arrivés à échéance. KuB vous offre un petit aperçu du documentaire d'Hervé Drezen dans cette bande-annonce.

Comme tous les samedis après-midi, Katia et Céline, vingt ans, ouvrières dans une pépinière, conso-matent dans les galeries de l’Espace Jaurès. L’ennui collé à leurs semelles compensées, les yeux fatigués d’avoir envie. Alors qu’elles sont aux toilettes, Céline regarde des graffitis délicats inscrits en grand nombre sur le mur. Elle en remarque un : Toutes les femmes ont le droit à l’amour 06 99 77 55 01. Céline et Katia décident d’appeler.


PALMARÈS

CANNES – Prix Gras Savoye
PARIS, Paris tout court – Mention du Jury Presse
CLERMONT-FERRAND – Mention, Prix spécial du Jury
CRÉTEIL, Festival International de Films de Femmes – Prix du public
BRUXELLES, Festival du Court Métrage de Bruxelles – Grand prix
GRENOBLE, Festival du Court Métrage en plein air de Grenoble – Prix du Meilleur Scénario – Prix Juliet Berto
PANTIN, Festival Côté Court – Grand prix
TOURS, De l’encre à l’écran – Grand prix – Prix d’interprétation masculine et féminine
VENDÔME, Festival du film de Vendôme – Prix d’interprétation masculine et féminine
Nomination Lutins du Court Métrage 2006

>>> un film produit par Olivier Bourbeillon, Paris Brest Production

Partager l'aventure jusqu'au bout de la nuit

INTENTION
Les princesses de la piste KuB

Piste : nf. Chemin qui conduit à quelqu’un ou à quelque chose.
Partir en piste, tirer une piste : locution pop. brestoise, aller de bar en bar.

Cette histoire met en scène trois personnes à la recherche de chaleur humaine, bras dessus bras dessous, elles partent en piste et se baladent dans la ville au gré de leurs rencontres. De bar en bar, elles font connaissance, s’apprivoisent, se dévoilent.
La caméra ne les quitte pas, mais les « pistards » sont des gens imprévisibles, impossible de les devancer, ils vous mènent au gré de leur délire. La direction d’acteur accepte donc l’improvisation, les comédiens nous entraînent dans une action qui n’est pas toujours dans le scénario.
Quelques chansons rythment l’histoire, elles s’envolent au-dessus de la ville, cris du cœur lancé à tous, comme des envies de partager l’aventure jusqu’au bout de la nuit.
Les princesses et le prince sont beaux d’humanité.

Marie Hélia

MARIE HÉLIA

BIOGRAPHIE
Les princesses de la piste Marie Helia Simon Cohen KuB
Crédit photo : Simon Cohen

Née à Marseille en 1960, Marie Hélia vit à Brest. Après des expériences comme assistante de réalisation et scénariste entre 1986 et 1994, elle a écrit et réalisé ses propres documentaires et films de fiction dont L’usine rouge (1989), L’Étoile d’or (1990), An Enez du (1993), Monette (1999), Les filles de la sardine (2000), Traces de futur (2003), Bobines d’amateur (2004), Microclimat (2006), La femme serpent (2008), Dans la ville rouge (2011), Au maille ! (2015)… Les princesses de la piste est une adaptation d’une nouvelle qu’elle avait précédemment publié chez Autrement.

Portrait par Bretagne & Diversité

Marie Hélia sait de toute évidence pourquoi elle est devenue cinéaste. Pourtant, elle ne s’avoue pas très cinéphile, et cela aurait pu être le théâtre. Mais pour celle qui ne se satisfait pas de l’uniformité, le Festival de cinéma de Douarnenez, éclos en 1978, va être décisif.

lire la suite sur Bretagne & Diversité

UNE NOUBA ERRATIQUE

REVUE DE PRESSE
Les princesses de la piste 2 KuB

Le Télégramme, nov 2005  >>> Soyons honnête : personne n’attendait vraiment que l’œil de Marie Hélia s’aventure sur une comédie. Et pourtant, son film en est indiscutablement une, où deux princesses pétroleuses et terriblement brestoises s’en donnent à cœur joie, avec un homme au milieu du jeu et d’une nouba erratique. Le tout est à la fois maîtrisé, jubilatoire, drôle mais aussi sensible et posant mine de rien un certain nombre de questions sur l’amour et la solitude.

CRÉDITS

scénario et réalisation     Marie Hélia
assistant réalisatrice     Thierry Salvert
production     Paris Brest Production
producteur délégué     Olivier Bourbeillon
secrétaire de production     Fanny Labbé

régie et directrice de prod     Marine Blanken

image     Nedjma Berder
son     Henri Puizillout
montage      Emmanuel Pencalet
montage son      Julien Bonvicini
bruitage      Bruno Langiano

mixage      Jean Holtzmann

participation     CNC, Conseil Régional de Bretagne, Conseil Général du Finistère

soutien     PROCIREP et l’ANGOA-AGICOA, Ville de Brest et Télé Brest

Artistes cités sur cette page

Les princesses de la piste Marie Helia Simon Cohen KuB

Marie Hélia

ESPACE PARTICIPATIF

    KuB vous recommande