Jusqu'à ce que la mort nous sépare

Jean Le Peltier Jusqu'à ce que la mort nous sépare

Jusqu'à ce que la mort nous sépare démarre sous les auspices d’un mariage imminent, dans un pavillon bien sous tous rapports et une maman déjà bien engagée sur la voie de la maternité. Il se terminera dans le sang et la boue.
L’élément perturbateur de l'idylle, c’est le meilleur ami du presque-mari, Julien. Au fil d’un récit mené tambour battant, Julien est littéralement écartelé entre son rôle de bon père de famille où tente de l’assigner sa presque-femme, et le délire psychopathique de son meilleur ami.

Pour son premier film, Germain Huard nous livre une comédie grinçante et tragique, étonnante de maîtrise, et qui vaut autant par son habileté scénaristique que par la direction des acteurs.

JUSQU'À CE QUE LA MORT NOUS SÉPARE

FILM

de Germain Huard (2016 - 12')

En plein préparatifs de son mariage, Julien voit débarquer chez lui son meilleur ami. Celui-ci lui demande de l’aider à camoufler le cadavre d’une jeune femme qu’il a accidentellement renversée sur la route. Entre vie nouvelle et devoir de loyauté, Julien pourra-t-il trancher ?

un film produit par >>> Films en Bretagne dans le cadre du dispositif ESTRAN


À la fin des années 90, l’association Côte Ouest, porteuse du Festival Européen du Film Court de Brest, imaginait ESTRAN, un dispositif permettant à des auteurs sélectionnés sur concours de scénario de participer à des temps de formation et de résidences pour trouver ensuite un producteur.

En 2012, après 5 éditions de ce concours, Côte Ouest recentre ses activités sur la diffusion. Les professionnels réunis au sein de Films en Bretagne s’emparent alors du projet.

C’est fin 2014, Films en Bretagne lance une nouvelle mouture d'ESTRAN à l'occasion de sa sixième édition. Le dispositif vise désormais à, non seulement repérer et accompagner de jeunes auteurs-réalisateurs dans leur processus d’écriture et de réalisation, mais aussi de former une nouvelle génération de producteurs installés en Bretagne, en leur donnant l’occasion de produire, accompagnés par des pairs expérimentés, les projets lauréats du concours.

Le véritable ami

INTENTION
pelle jusqu'à ce que la mort nous sépare

par Germain Huard

Le véritable ami est celui qui vous aide à enterrer un cadavre.

Cette définition de l’amitié m’a toujours beaucoup amusée. Souvent, je me suis demandé ce que je ferais si cela arrivait vraiment. Comme cela n’est jamais vraiment arrivé, j’en ai imaginé une histoire courte : celle d’un jeune homme sollicité par son meilleur ami à quelques jours de son mariage et à quelques mois de la naissance de son premier enfant. Le dilemme moral s’ancre dans cette confrontation entre l’entrée dans une vie rangée, une vie de papa et celle insouciante, irresponsable et un brin fucked up de l’adolescence telle que je me la représente.
Derrière la thématique du passage à l’âge adulte, j’ai voulu tirer ma prémisse vers la farce sans lui retirer pour autant sa dimension tragique. Ce qui a également nourri mon désir de film, ce sont les comédiens Baptiste Cahours et Jean Le Peltier que je connais depuis de nombreuses années. Je rêvais de faire jouer ensemble tant leur aisance dans un registre double, comique et tragique, m’a toujours inspiré.

GERMAIN HUARD

BIOGRAPHIE
germain-huard -realisateur jusqu'à ce que la mort nous sépare

Germain Huard a étudié le cinéma et le droit à l’université.
Il s’adonne à l’écriture de scénario depuis plusieurs années. Plusieurs de ses projets de série ont été achetés par des sociétés de production.
Jusqu’à ce que la mort nous sépare est son premier court métrage.

Il est également lauréat du Fonds SACD - OCS Signature sur son projet de série d’uchronie 1929.

Avec bienveillance et précaution

REVUE DU WEB

FILMS EN BRETAGNE >>> Pour Germain Huard, Estran c’est la possibilité d’un premier passage à l’acte, longtemps retardé. Passionné de cinéma, le jeune réalisateur est passé par la section études cinématographiques de l’Université Rennes 2. À l’affiche de son film, quatre comédiens sur cinq sont des professionnels. Il y a un pote, un autre du cercle proche ; trois comédiennes, issues du théâtre, ont quant à elles été repérées lors d’un casting. Il a donc bien fallu donner le ton pour que s’accorde l’ensemble des acteurs. La consigne majeure que Germain se rappelle avoir donnée : Pas d’intention dans le jeu.

LE TÉLÉGRAMME >>> C'est un duel, un face-à-face entre deux vieux amis, deux trentenaires (campés par deux Bretons exilés à Bruxelles, Jean Le Pelletier et Baptiste Cahours), qui se retrouvent emprisonnés, un peu malgré eux, dans une voiture, avec un cadavre dans le coffre.

CRÉDITS

avec Jean Lepeltier, Baptiste Cahours, Marion Lubat, Ida Hertu, Marie Margottet

réalisation Germain Huard
directeur de la photo Alan Guichaoua
ingé'son Pierre-Albert Vivet

montage image Bertrand Basset
montage son et mix Vincent Pessogneaux
étalonnage Brice Pancot
musique originale Pierre-Yves Dubois

production Films en Bretagne - ESTRAN 6
en coproduction avec Tébéo, TVR, Tébésud
avec le soutien de la Région Bretagne, du Département du Finistère et du Breizh Film Fund

Artistes cités sur cette page

Germain Huard réalisateur

Germain Huard

ESPACE PARTICIPATIF

  • 26 Octobre 2018 18:25 - emmanuelle

    genial

KuB vous recommande