Napoleon Maddox

cover Napoleon Maddox

Beatbox freaks

Selon la légende, le jazz serait arrivé en France par Brest en 1917. À l’occasion de ce centenaire, Pen ar Jazz, la SMAC (Scène de Musiques Actuelles) à l’origine de l’Atlantique Jazz Festival, a choisi une nouvelle fois de dépasser les limites de la péninsule bretonne en ouvrant le Quartz à une histoire universelle, celle du colonialisme ; en invitant Napoleon Maddox, à venir rendre hommage à ses aïeules Millie et Christine Mc Koy, héroïnes de Twice the first time.
Le rappeur beatboxer* se livre à une relecture de l’histoire par son roman familial. Il offre l’occasion de s’interroger, de s’identifier, de percevoir le système colonial tel qu’il fut vécu, tel qu’il ne fut pas raconté dans les manuels scolaires. Twice the first time, c’est aussi l’histoire de celles et ceux qu’on a appelé les Freaks, les bêtes de foire du 19e siècle, début 20e. 


Lors des expositions coloniales aussi, quand des femmes étaient exhibées comme des curiosités (voir La Vénus Noire, le film d’Abdellatif Kechiche). Bref, une histoire mondiale concernant tous les continents et dont Napoleon Maddox s’est investi pour créer son spectacle.
Pour donner voix à Millie et Christine, entrées dans l’histoire comme les premières esclaves a avoir eu accès à l’éducation et à l’indépendance, Napoleon Maddox s’est entouré de collaborateurs talentueux : Ease, à la vidéo, le beatmaker Sorg aux machines. La synergie des talents entre au service de cette histoire romanesque jalonnée de moments d’empêchements, de réflexion sur le matérialisme, et sur la dignité aussi. Ensemble, sous le flow engagé, fluide, énergique de Napoleon Maddox, les artistes livrent une interprétation de l’histoire pétrie par les tropismes contemporains, pour raconter le dépassement de soi.

*ici, les beatboxers bretons, Alem et Krismenn, à Brooklyn, NYC, en marge des 25 ans des Vieilles Charrues en 2016 (où KuB était !).

TWICE THE FIRST TIME

une performance de Napoleon Maddox (9'- 2017) 

Nées esclaves en 1851, vendues et revendues dès leurs 10 mois, Millie et Christine Mc Koy, sœurs siamoises nées aux Etats Unis, sont les aieules du rappeur Napoleon Maddox. Exhibées comme bêtes de foire, Millie-Christine McKoy sont par ailleurs les premières esclaves à être instruites : lire, écrire, chanter, danser, parler français et allemand, jouer du piano, réciter des poèmes… Elles deviendront des artistes célèbres. Après l’abolition de l’esclavage, les Magnifiques et merveilleuses deviennent indépendantes financièrement et iront jusqu’à racheter la propriété de leurs anciens maîtres.
Avec son excellent groupe IsWhat ?! et en collaboration avec le beatmaker Sorg, le rappeur et beatboxer de Cincinnati, Napoleon Maddox revisite cette histoire familiale dans un spectacle mêlant hip-hop, slam, free jazz et vidéo : une performance présentée au Quartz (Brest) en octobre 2017 dans le cadre de l’Atlantique Jazz Festival.

NAPOLEON MADDOX

BIOGRAPHIE
Napoleon Maddox jazz atlantique festival biographie

Rappeur, beatboxer et chanteur de hip hop, Napoleon Maddox est originaire de Cincinnati en Ohio, USA.
Il est le leader du groupe IsWhat?!un collectif aux dimensions aléatoires formé en automne 1996, ayant effectué plusieurs tournées à travers les États-Unis et l'Europe, partageant la scène et élargissant son répertoire avec Antibalas, Saul Williams, KRS ONE, The Herbaliser, Tumi & the Volume, Hocus Pocus, Arthur H, The Roots, Brother Ali, James Blood Ulmer et d’autres encore.
Collaborateur du saxophoniste et poète new-yorkais Roy Nathanson, il a également été directeur artistique du spectacle hommage à Nina Simone, A Riot Called Nina aux côtés de The Boxettes et Sophia Domancich.
Depuis 2013, il travaille avec le beatmaker français Sorg. Après l’EP Wild West, suivront Ribbons & Razors en 2014, puis Soon en 2016 où l’on retrouve Gaël Faye, Smoove et Dobet Gnahoré. Avec IsWhat?!, ils signent la musique de Twice the first time. Leur premier album commun Checkin Us est sorti le 9 mars 2018.

1917 : le jazz débarque à Brest

James Reese Europe 

Né en 1881 à Mobile (Alabama), James Reese Europe est reconnu dès le tournant du siècle comme l'un des meilleurs musiciens et compositeurs afro-américains, participant à l'émergence du ragtime et du jazz. En 1917, lorsque les États-Unis entrent en guerre, il a 37 ans et s'engage au 15e régiment de la Garde Nationale de New York, quasiment constitué que d'Afro-Américains. Il réussit à convaincre une cinquantaine de musiciens de s'engager avec lui afin de constituer un orchestre au sein du régiment. Comme il est chef de l'orchestre, le grade de lieutenant lui est attribué.

Sur les quatre cent mille noirs de l'armée américaine, seulement cent mille vont être envoyés en France. L'État-major US estime que ces troupes doivent occuper des emplois de non-combattants, dans l'intendance, le génie, le service des étapes, car il n'est pas question de mélanger soldats noirs et soldats blancs dans les mêmes unités. 

Lire la suite sur le site de la série Frères d'armes.

Épopée métaphorique

REVUE DU WEB

JOURNAL LA TERRASSE, Jacques Denis >>> Le rappeur et beatboxer de Cincinnati est de retour avec un projet qui questionne l’identité afro-américaine à travers l’histoire de ses grands-tantes, Millie-Christine McKoy (1851-1912), esclaves et sœurs siamoises, qui après leur émancipation furent des artistes célébrées et un symbole de liberté.

CULTUREBOX, A.Delcourt , L.Marques et B.Richard >>> Avec un point de départ aussi fort que l'histoire de ces sœurs siamoises, nées esclaves puis vendues pour être exhibées dans des cirques, le rappeur Napoleon Maddox avait de nombreux atouts en mains pour écrire un spectacle sur l'exclusion, l'identité et l'émancipation.

SOURDOREILLE >>>  Il est le MC du groupe de hip-hop IsWhat?! et un grand artisan des mots qu’il manie à sa guise. Son flow étonne autant que les productions free-jazz qui l’accompagnent. Napoleon Maddox est un grand monsieur qui a accompagné de grands artistes. De La Canaille à Public Enemy, voici l’univers de l’empereur de Cincinnati. Carte blanche.

CRÉDITS

voix, écriture, conception     Napoleon Maddox     

platines     DJ Apryl Reign  
vidéo     Ease    

violon     Eddy Kwon     

saxophone     Erik Sevret     
beat maker, machines     Sorg     
basse     Brent Olds     
batterie     D’Anna Kennedy     

réalisation    Hervé Portanguen
montage    Françoise Le Peutrec

merci à Atlantique Jazz Festival

Artistes cités sur cette page

napoleon maddox jazz atlantique festival

Napoleon Maddox

ESPACE PARTICIPATIF

    KuB vous recommande