Culture : entrée libre

« Au cœur de l’Hypocrite » de Pauline Goasmat
adolescence précarité collectif

Des jeunes en réinsertion découvrent le milieu artistique rennais en fabriquant un journal culturel : l'Hypocrite. À l'occasion d'un numéro sur le thème des identités culturelles, Pauline Goasmat est allée saisir le processus de réflexion et de fabrication qui conduit à l’édition de l’ouvrage de douze pages tirées à 500 exemplaires. Son film, sensible et juste, restitue l’atmosphère qui a régné dans le groupe et surtout, la manière dont ce travail a été résiliant. Mettre des mots sur une souffrance, donner une forme sensible au mal-être - dessinée, écrite, chantée - se nourrir d’œuvres, les assimiler, les partager… Au cœur de l’Hypocrite nous entraîne dans la dimension émancipatrice de la culture : s’autoriser à exprimer qui l’on est, ce que l’on pense, porter un regard sur les autres, dépasser les déterminismes, sortir du dénuement par la création ; embrasser la culture pour faire société. Nous avons tous des fragilités, des peurs, nous sommes tous amenés à nous tutorer / supporter les uns les autres. Le projet Entrée libre prend la culture à bras le corps, pour faire société.

Édito : Serge Steyer

Auteur-réalisateur d’une trentaine de films depuis la fin des années 80, principalement des documentaires pour et avec la télévision publique (France Télévisions, Arte). Auteur d’articles et de dossiers papier pour Films en Bretagne, dont Photographie de l’activité cinématographie et audiovisuelle en Bretagne (2009) et Réinventons l’audiovisuel public (2013). Directeur ...

AU COEUR DE L'HYPOCRITE

un documentaire de Pauline Goasmat (2016 - 11')

Des jeunes en réinsertion découvrent le milieu artistique rennais en fabriquant l'Hypocrite, un journal culturel. Un film, sensible et juste, pour saisir le processus de réflexion et de fabrication qui conduit à l’édition de l’ouvrage de 12 pages tirées à 500 exemplaires. On y ressent l’atmosphère qui a régné dans le groupe et la manière dont ce travail a été résiliant.

ENTRÉE LIBRE

LE PRINCIPE

De nombreux jeunes en situation de vulnérabilité sont exclus des champs artistiques et culturels pour des raisons symboliques, sociales et financières. Le projet Entrée Libre de l'association Tout Atout leur propose avec un accompagnement social ou éducatif dans lequel ils sont incités à s’engager, s’exprimer, créer du lien social et acquérir des compétences qui leur permettront d’être valorisés et de s’insérer. L’action se déroule autour du quartier de Cleunay à Rennes et de sa MJC, l’Antipode. Les participants ont entre 16 et 35 ans, issus de l’immigration, en souffrance psychique, en situation de handicap moteur, en rupture sociale, déscolarisés, sous main de justice ou protection de l’enfance… ils ont en commun de rencontrer des difficultés dans leur parcours de vie et de rechercher une dynamique d’insertion ou du moins de (re)mobilisation. Invités à découvrir des spectacles, des artistes qu’ils ne seraient probablement pas allés voir seuls, les jeunes deviennent les reporters de leur expérience. Au-delà d’être simples spectateurs, leur immersion dans le milieu culturel les amène à développer leur esprit critique. 

PAULINE GOASMAT

BIOGRAPHIE
Pauline Goasmat - Gast - c'est quoi cette histoire

Pauline trouve son équilibre en réalisant des films artistiques et expérimentaux ainsi que des clips et de la pub, tout en prenant le temps de se consacrer à la fiction.

Entre deux tournages, elle ressort son appareil photo argentique, réalise des pochettes d’album et des photos de concert.

Voir la fiche artiste de Pauline Goasmat

ESPACE PARTICIPATIF

PROPOSER

une œuvre ou un projet

COMMENTER

votre avis nous intéresse !

KuB vous recommande