Yellow

Cover image yellow sunvizors
Couleurs saturées, filtres jaunes, mauves, bleus chimiques, pour son clip Yellow, The Sunvizors nous invite au voyage.

Après une introduction aux sonorités orientales, Yellow renoue avec le reggae. Une musique métisse, puisant son origine dans le mento jamaïquain. Ici pas de cuivres, mais un retour au beat, la pulsation nécessaire, essentielle, l’allié idéal pour ce voyage en tandem, eux et nous, à la croisée de l’humanité.

Dégagé de tout réalisme, ce tour du monde espéré, fantasmé, met en mouvement toutes les formes d’exotisme pour n’en extraire que leur substantifique moelle : joie de la rencontre, joie de la découverte. Yellow compile les paysages sublimes : depuis les hauts plateaux, aux lignes des mâts des voiliers en Bretagne; depuis les montagnes enneigées - frontières naturelles du monde - où les pins, derniers fantômes de ces déserts ultraviolets s’accrochent à la pellicule ; les images se succèdent et progressivement s’attardent sur les visages.


Les portraits des femmes et des hommes qui habitent la planète, le regard pétillant des enfants qui jouent dans l’eau s’ajoutent à celui, calme et apaisé, d’un Sâdhu. Sous la ligne d’horizon, il y est question des gens, des lieux, des émotions universelles, de ce retour à l’essentiel, nous qui partageons finalement tellement plus que le Soleil. Cet astre jaune qui dans sa course, vient souligner la multiplicité des modes de vie, construits de toute la diversité des cultures. Ce besoin d’évasion qui habite le titre Yellow entre en résonance avec l’univers du poète-voyageur Blaise Cendrars qui dans ses Dix-neuf poème élastiques (1914) écrivait les mots suivants : Oser et faire du bruit / Tout est couleur mouvement explosion lumière / La vie fleurit aux fenêtres du soleil.

Autant d’images à savourer avant le départ pour cet ailleurs aux mille couleurs, un éventail de possibilités qui s’offrent à soi. Yellow, un nouveau déclic pour porter cette idée : celle de l’humanité libre d’aller, libre de rencontrer, et libre de marcher vers sa destination sans considération politique. Un hymne à la fraternité des peuples.

YELLOW de The Sunvizors

un clip réalisé par Nino (2018 – 4’14)

Entre ombre et lumière

INTENTION
yellow sunvizors intention

par Nino

Le morceau Yellow évoque l’importance des voyages, des rencontres, de l’empreinte des souvenirs au plus profond de soi. Le défi était donc de le concevoir graphiquement avec les codes établis par le groupe, autant graphiques que musicaux : d’ombres et de lumières. Un mélange de contrastes et d’oppositions, de vivacité et d’intimité, de chaleur et de pudeur, de rêve et de réalité. Le clip fait également référence au concept même du nouvel album Fire inside : donner de l’importance aux sentiments et aux émotions plutôt que de mettre en lumière les apparences. Le monde qui nous entoure, la nature et les êtres humains, sont sources de contemplations et d’inspiration et sont comme une trace indélébile qui construisent chacun d’entre nous, et notamment de Joy, narratrice de ce beau voyage.

THE SUNVIZORS

BIOGRAPHIE
Sunvizors groupe

Le groupe est composé de Joy au chant, Nino à la guitare, Jc Wobble aux claviers, Noj à la basse et Aleks à la batterie. En septembre 2014, le travail de composition débute avec l’envie de faire un album. Le clip Colors sort en novembre et officialise le lancement du projet d’album. Débute alors un travail sur l’univers graphique et la communication du groupe.
Avril 2015, première date dans une SMAC, en première partie de Clinton Fearon à L’Échonova. Cela a permis d’obtenir d’autres programmations locales tout au long de l’année. Une dynamique positive s’est également enclenchée avec une campagne de financement participatif Ulule qui a permis de financer la réalisation de l’album. En novembre 2015, le groupe a commencé à travailler avec le tourneur rennais Come on tour.

Voir leur fiche artiste

NINO

BIOGRAPHIE
Nino portrait

Arnaud Richard, dit Nino est né en 1982.

Après des études à Auray au Lycée Bertrand Duguesclin, il apprend le métier de graphiste, joue de la guitare en parallèle et créé son premier groupe Wine Hot Family.
Il travaille d'abord en agence de publicité où il conçoit des sites internet, avant de se mettre à son compte.
La musique est toujours au centre de ses préoccupations, avec des expériences au sein du groupe San’Jyla avec trois albums et plus de 500 concerts (de 2005 à 2016) ou dans la fanfare Ooz Band pour deux albums (2011 à 2016) , avec un original "jet-pack », un ampli guitare sur le dos avec batterie d’alimentation autonome. Il s’occupe naturellement de la communication de ces groupes, au fil de leurs différents projets.

En 2014 : naissance du projet The Sunvizors. Finie l'énergie dépensé pour le booking ! Avec le travail en partenariat avec Come On Tour, Nino s'occupe désormais de ses activités de prédilections : la musique et la création graphique.

Voir sa fiche artiste

La rage du reggae

REVUE DU WEB

OUEST-FRANCE >>> On s'est rencontré il y a quatre ans. Eux avaient un projet de reprise reggae, San Jyla, et moi de chanson française. Alors que leur tournée était calée, le chanteur les a lâchés au dernier moment. Comme on s'était déjà croisé quelques fois, ils m'ont appelé à la rescousse.

CRÉDITS

musique Yellow - The Sunvizors

chant Joy. D

bassiste Noj

batteur/spd Aleks

guitariste Nino

clavieriste Jc Wobble

réalisation Nino

Artistes cités sur cette page

Sunvizors groupe

The Sunvizors

Nino portrait

Nino

ESPACE PARTICIPATIF

    KuB vous recommande