The big kaboom

groupe d'enfants avec carte - the big kaboom

Nous perdons le contrôle, c'est chaud ! Il est indéniable que par les temps qui courent la menace climatique est devenue LE sujet dont parlent les clips. The big kaboom ne fait pas exception mais se distingue par un traitement original. Se plaçant du côté des enfants – ceux qui auront à supporter les temps difficiles – il les jettent dans le bain, qu’ils deviennent les acteurs des indispensables changements. Toute ressemblance formelle avec la série Stranger things est volontaire.

CLIP

THE BIG KABOOM de Beau Bandit

un clip réalisé par H. Papacek Harper et P. Schaettel-Lotti (2022 - 3’36)

Trois enfants s’ennuient un après-midi d’été. Équipés d’une carte, ils partent à l’aventure, à la recherche du Big kaboom. Mais qu’est-ce que le Big kaboom ? Un lieu ? Une fusée qui irait jusqu’aux étoiles ? Les enfants sont déterminés à le trouver. Ils parcourent les rues à vélo en questionnant les adultes qui ne leur proposent aucune réponse satisfaisante. Ils comprennent alors que la vraie signification du Big kaboom ne dépend finalement que d’eux.

Entre jeu d’enfants et symbolisme, voici une quête de solutions pour le futur, une expression explosive du besoin d’agir qui vient de la jeunesse, la nécessité de s’éloigner des vieux modèles et de prendre les choses en main.

INTENTION

Couleurs pop et grain rétro

groupe d'enfants velo - the big kaboom

The big kaboom est un clip qui traverse les époques avec ses couleurs pop et son grain rétro, il sort directement des années 80 alors que son format le place dans l’époque actuelle. Entre Stranger things et Moonrise kingdom on rentre dans le monde de l’enfance avec fracas : zooms rapides, travellings dramatiques, balades à vélos interminables, feux d’artifices… Tess Barthes, la cheffe opératrice, redynamise l’ancien. Les éclairages intérieurs contrastés rappellent les séries actuelles mais le reste du clip est une aventure classique dans le soleil battant de l’été havrais. Le clip explose de la fraicheur de l’enfance pour contraster les images d’archives qui se focalisent sur la crise globale. Comme des images subliminales, des fragments de notre passé commun pendant que ces enfants regardent vers le futur. The big kaboom est une piqûre de rappel et un espoir de jeunesse.

BIOGRAPHIES

Beau Bandit

Portrait Beau Bandit

Issu de la scène rennaise, et autrefois connu sous le nom de Santa Cruz, le groupe composé de Pierre-Vital Gérard, Thomas Schaettel, Marine Quinson, Alex Tual et Jacques Auvergnes, revient avec une nouvelle identité : Beau Bandit. Quittant l’univers du rock, Beau Bandit a une approche ludique, touchante et pop, avec un univers doux, joyeux, enivrant mais aussi mélancolique. À l’inévitable jeu des références, autant avouer qu’elles se télescopent avec insolence et on songe autant à Paul Simon et à ses neveux virtuels de The Coral qu’à Andréa Laslo de Simone, Vampire Weekend ou Eels.
Pour la petite histoire, Beau Bandit est un film hollywoodien produit par la RKO de 1930 qui raconte les préparatifs d’un braquage de banque par un bandit et son acolyte sourd et muet. Point de violence chez Beau Bandit, même s’il s’agit aussi d’un braquage... du cœur.

Hannah Papacek Harper

Portrait Hannah Papacek Harper

Diplômée en esthétique et pratique du cinéma des universités de Paris-1 Sorbonne et de Lima au Pérou en 2015, Hannah Papacek Harper est réalisatrice depuis 2019. D’abord steadicameuse, désormais scénariste et réalisatrice, Hannah développe deux longs métrages documentaires traitant de l’écologie. Ayant grandi dans la campagne percheronne, retirée dans la nature, elle est profondément touchée par cet enjeu. Également passionnée de langage, de transmission et de sensorialité imagée, ses vidéos expérimentales et ses photos lui ouvrent des collaborations créatives. Elle travaille par exemple avec la compagnie de danse Association Mouvement Artrope pour des interventions filmées dans des centres pour personnes en situation d’handicap et ses photos ont été exposées à plusieurs reprises, notamment à la fondation Cartier-Bresson en 2017.

En 2021, son court métrage expérimental Vegetative remporte trois prix dans des festivals alternatifs internationaux. Elle prépare actuellement un long métrage de fiction, Le silence du feu.

Pauline Schaettel-Lotti

Portrait Pauline Schaettel-Lotti

Pauline Schaettel est diplômée des Arts déco de Strasbourg. Ses études en scénographie et en décor de cinéma l’amènent à travailler pour différentes productions audiovisuelles parisiennes et strasbourgeoises avant de lancer son projet musical Lotti pour lequel elle réalise et écrit pour la première fois ses propres clips.

Pour le groupe Beau Bandit, elle écrit et réalise le clip All people I’ve never seen. The big kaboom est sa deuxième collaboration avec le groupe rennais.

Votez pour cette œuvre

En indiquant votre adresse email puis en cliquant sur "Envoyer". KuB s'engage à ne pas utiliser votre adresse à des fins promotionnelles.

COMMENTAIRES

    CRÉDITS

    avec Raphael Mautalen, Lilou Joly, Abel Billoud, Djad Chiron, Mylwina Durand, Sylvie Tonnet, Élisa Fontana, Jacques Auvergne, Alex Tual, Thomas Schaettel, Pierre-Vital Gerard

    paroles, chant et guitare Pierre-Vital Gerard
    batterie Alex Tual
    guitare Marine Quinson
    basse Jacques Auvergne
    claviers Thomas Schaettel,
    réalisation Hannah Harper Papacek, Pauline Schaettel
    assistante réalisation Julie Leclerc

    photographie Tess Barthes

    styliste Anna Caraz

    montage Frédéric Geffroy

    production Retroviseur production

    KuB vous recommande