Hurricane

memory lake hurricane cover

De la ville fantôme émerge une pulsion vitale.

C’est sous l’œil de Rémi Dumas que le trio Memory Lake réalise son tout premier clip avec le titre Hurricane, où la musique et l’image nous transportent dans un univers instable. Dès les premières notes de guitare sur lesquelles Julie Thouément pose sa voix, on est tenté de faire un parallèle avec le timbre de la chanteuse de The Cardigans sur My Favourite game. Or c’est à cet instant que la dimension électronique d’Hurricane prend place et nous fait basculer dans un ailleurs. Cette alchimie entre les styles est leur marque de fabrique, se revendiquant au passage de Massive Attack ou Radiohead.

Le clip propose un voyage au cœur d’un village abandonné, à travers des hangars et des maisons délabrés par le temps et les hommes. On suit le parcours de la chanteuse, guidée par un danseur aux mouvements hypnotiques avec qui la caméra forme un duo envoûtant.


L’investissement de l’espace par ce couple improbable semble éveiller le village, par leur présence humaine mais aussi les sons, les couleurs, des émotions. La vie en somme ! La thématique du sommeil était déjà en germe dès les premiers plans où l’on apercevait les musiciens et le danseur endormis - c'est l’intrusion de la chanteuse dans cet univers qui provoque le réveil ou l’éveil de tous, dans cette ville fantôme d'où émerge en douceur une pulsion vitale. Le clip propose une réflexion sur la dualité création/destruction. La réunion des artistes à la fin du clip serait comme la promesse d’un nouveau départ...

HURRICANE de Memory Lake

un clip réalisé par Rémi Dumas (2017 - 3'32)

UN CLIP FANTÔMATIQUE

INTENTION
memory lake hurricane clip
memory lake hurricane

C’est dans le village abandonné de Pirou en Normandie, que le premier clip de Memory Lake a été tourné, pour servir l’ambiance fantomatique recherchée pour Hurricane. Réalisé par Rémi Dumas, on y suit la déambulation de la chanteuse, captivée par l’ombre mouvante d’un mystérieux danseur qu’elle suit à travers le village fantôme. Finalement, cette danse improvisée et saccadée la ramène à ses musiciens endormis qui lentement reviennent à la conscience.

Picou est un curieux endroit en bord de Manche rendu célèbre en 2016 grâce à une vidéo de Macareux Production montrant des drones qui survolent les 120 bâtisses, taguées depuis par les graffeurs venus de la France entière. Une atmosphère qui a inspiré Agnès Varda et JR, venus y réaliser une partie de leur film Visages Villages, acclamé récemment au festival de Cannes 2017. Pirou a été détruit quelques semaines après le tournage du clip, devenant un terrain vague dont le destin n’est pas encore défini. 
À lire un très beau reportage sur Pirou signé Solène Lhénoret, avec des photos de Florence Brochoire  >>> Le Monde

MEMORY LAKE

L'HISTOIRE DU GROUPE
memorylake-groupe

Depuis sa formation en 2014, le trio de Memory Lake mène une recherche sonore, notamment sur les sons électroniques, et inspirée de groupes tels que Massive Attack ou Radiohead. Il en ressort un univers planant, rythmé par la voix envoûtante de la chanteuse Julie Thouément et les sons des deux musiciens et ingénieurs du son, Thomas Aguettaz et Matthieu Clerjaud.
Bouillon d’influences musicales mais aussi d’autres pratiques créatives, la musique de Memory Lake appelle à l’immersion et à l’exploration d’un monde immatériel puisant sa source dans l’inconscient, d’où leur nom Memory Lake à la frontière du réel, un lac qui n’est pas aussi calme qu’il en a l’air et dont les profondeurs sont insondables.
Après un EP autoproduit en 2016, Memory Lake sort le 30 juin 2017 son premier clip Hurricane. Leur premier album prévu début 2018 sera accompagné d’une tournée en France et en Europe.

Like a melody >>> Rencontre avec Memory Lake : C’est ce qu’on nous a dit dès le début, le côté « faux calme », il y a un truc qui plane.

RÉMI DUMAS

BIOGRAPHIE
remi-dumas-realisateur

C’est l’image du kaléidoscope qui conviendrait le mieux pour décrire le parcours de Rémi. Un nombre inépuisable de facettes qui, assemblées, forment l’image complète du réalisateur. 
De formation technique, Rémi fait quelques réalisations entre amis à Lyon avant de monter à Paris. Une ville à découvrir, qu’il va vite apprivoiser en travaillant sur les décors de Jean-Pierre Jeunet pour Mic-Macs à tire-larigot puis de Luc Besson, en tant qu’assistant-accessoiriste, avec Les Extraordinaires aventures d’Adèle Blanc-Sec (César du meilleur décor). Rémi continue de plus belle en étant machiniste sur de nombreux tournages de longs métrages ( Il a déjà tes yeux, Dieu merci! ), des séries ( Leo Matteï, brigade des mineurs, No Limit) mais aussi des productions internationales allant de Lucy de Luc Besson à 3 Days To Kill de McG. En effet, pour lui être un bon réalisateur c’est d’abord connaître les différents maillons au service de la chaîne de création d’un film et se fondre avec aisance dans différents corps de métiers du cinéma... et en juin 2010, il met en scène son premier court métrage d’envergure, La rue est vide pour Charlie, dont l’image et la musique dégagent une atmosphère et une poésie propres au jeune créateur. Il fait plus tard la rencontre de Jacky Nercessian lui permettant découvrir le genre de la comédie, avec l’écriture et la réalisation de Deux caves en sous-sol (janvier 2012). Il réalise et scénarise aussi des clips pour Malo, Marie Reno, Memory Lake, Remingway (Primes à la qualité du CNC en 2012). 

Artistes cités sur cette page

remi-dumas-realisateur

Rémi Dumas

ESPACE PARTICIPATIF

  • 19 Septembre 2017 15:07 - Didier M

    J'ai regardé le clip "fantomatique" (sans accent!). C'est effectivement une oeuvre de début (pour ne pas dire de débutant!)
    Pourquoi ce clip dans KUB? Va savoir...

KuB vous recommande