Cobalan

Voiture inondee Cobalan cover

Qui n’a jamais rêvassé en regardant la pluie ruisseler sur les vitres d’un train ou d’une auto, gouttelettes qui roulent sur le verre sous l’effet de la vitesse ? Gaultier Durhin s’empare de ce phénomène pour le clip qu’il réalise sur Cobalan, un morceau instrumental de Blutch.
La campagne bretonne défile à l’arrière-plan, mais le regard est d’emblée focalisé sur l’écran de projection qu’est la vitre latérale de la voiture. Dès les premières mesures, il s’avère que la pluie est en harmonie avec la musique, que la première est la représentation de la seconde, avec heureusement quelques aléas. Finement réalisé, le clip réserve une surprise à qui le regardera jusqu’au bout, avec une libération inattendue des eaux.

CLIP

COBALAN de Blutch

un clip réalisé par Gaultier Durhin (2021 - 4’)

>>> un clip produit par Sourdoreille

INTENTION

Après la pluie…

par Gaultier Durhin

Voiture qui fuit Cobalan

Lorsque Blutch m’a envoyé les premiers titres de son disque, j’ai tout de suite été séduit par le morceau Cobalan. J’ai imaginé une réalisation épurée pour laisser la place à la musique et travailler sur un concept visuel au service de la rythmique du morceau.
J’ai grandi dans le Finistère et l’ai quitté à mon grand regret, pour aller travailler sous d’autres latitudes. Mais j’ai gardé en tête ces souvenirs de trajets sous une pluie diluvienne, et ces petites gouttes sur les vitres qui se comportaient comme des ondes musicales.


J’ai choisi de reprendre ce souvenir d’enfance et de le mettre au service de la musique de Blutch. J'ai souhaité dessiner sur une vitre de voiture ce que la musique me raconte : notes électroniques en suspens, beats forts, distorsions... J’ai découvert deux artistes qui se sont exprimés sur le sujet : Elizabeth Patterson et Francis McCrory. Ils reproduisent des paysages à travers une vitre de voiture, en peignant. C’est le même point de vue que j'ai voulu adopter pour cette réalisation, dans un plan unique en mouvement. Visuellement, je me suis inspiré du clip de Michel Gondry pour le morceau Star Guitar des Chemical Brothers mais en gardant une dimension plus réaliste. En effet, Star Guitar est une succession d’éléments de paysages recomposés en post-production afin de coller au rythme de la musique. Dans notre cas, le mouvement des gouttes, les impacts de la pluie et l’impression de submersion seront tournés en un plan unique et réalisés en direct, en studio, par Blutch lui-même. Enfin, puisque j’aime les histoires qui se finissent bien et qu’après la pluie vient toujours le beau temps (même en Bretagne), la chute m’amuse beaucoup. Pendant tout le trajet, on croit qu’il pleut à l’extérieur et que la voiture se noie dans un paysage qui se remplit d’eau. En réalité, c’est la voiture qui se remplit.

BIOGRAPHIE

Blutch

Blutch

Révélé en 2014 par Astropolis et les Trans Musicales, le producteur Blutch assure la relève. Il compte déjà à son actif de nombreuses sorties, parmi lesquelles des remixes et collaborations avec Terrence Parker, Red Rack’em, Maxime Dangles ou Strip Steve, sur les labels Nowadays, Dance Around 88, Barbecue ou encore Délicieuse Musique. Blutch a reçu l’appui des plus grands, de Laurent Garnier à Tom Trago, et de médias comme XLR8R, Resident Advisor, Nova, Tsugi et Trax.


2020, année prolifique pour Blutch avec la sortie de deux EP, Cirrus, chez Hip-Hop Dozer et La cité des étoiles sur Astropolis Records, qui dévoilait les premiers contours du prochain album à venir avec six morceaux entre house et electronica chargés d’émotions avec un remix du légendaire Michael Mayer, ainsi que la sortie d’un remix du tube Histoire d’un soir (bye bye les galères) de Bibi Flash. En 2021, la nébuleuse du producteur gagnera en effervescence, avec la sortie d’un premier long-format sur Astropolis Records en fin d’année et distribué par Kompakt. Cette nouvelle aventure, Terre Promise, est un hommage à sa Bretagne natale et un tournant sonore révélant une musique électronique suave, vagabonde et généreuse en apesanteur, avec plusieurs featurings (Mirabelle Gilis, DNGLS) convoquant les ingrédients qui ont fait sa renommée : un univers abstrait, une house onirique et une électronica cotonneuse. Cet album prendra toute son ampleur sur scène en un fabuleux live AV, grâce au motion designer Romain Navier qui l’accompagne avec une fable visuelle captivante : une immersion totale entre réel et onirique, mixant paysages méditatifs et rêves abstraits. En attendant cette grande aventure, le single Cobalan qui oscille entre abstract hip-hop et house, aux mélodies rêveuses et empreintes d’émotions, pour un voyage merveilleux en provenance des souvenirs de l’artiste.

BIOGRAPHIE

Gaultier Durhin

Gaultier Durhin

Gaultier réalise ses premiers courts métrages pendant ses études de lettres et cinéma. Lorsqu’il intègre l’ENS Louis Lumière, il affine son savoir technique en se concentrant sur le cadre. À la sortie de l’école, il assiste le chef-opérateur Jean-Marie Dreujou sur des longs métrages avec qui il apprend la narration cinématographique in situ et développe sa passion pour la technique. Parallèlement à son activité de technicien, il réalise des clips vidéos.


Avec l’appui de la société Specimen, il produit, réalise et cadre des clips pour les labels Alpha Classics, Aparte, Mirare, Naïve, spécialisés dans la musique classique en défendant l’idée que ce répertoire peut lui aussi prétendre au vidéoclip. Par ailleurs, il travaille avec Sourdoreille pour réaliser des clips de musiques plus contemporains. En plus de son activité de réalisateur, Gaultier Durhin écrit des scénarios et travaille sur des projets de fiction et documentaire en tant que cadreur.

Votez pour cette œuvre

En indiquant votre adresse email puis en cliquant sur "Envoyer". KuB s'engage à ne pas utiliser votre adresse à des fins promotionnelles.

COMMENTAIRES

  • 7 Avril 2021 14:57 - Camille

    J'adore ! Bravo l'artiste !

  • 7 Avril 2021 06:14 - Azilis

    👌

  • 6 Avril 2021 23:53 - Max

    Un super clip pour une superbe musique ❤️

  • 6 Avril 2021 22:35 - Marine

    Magnifique

  • 6 Avril 2021 20:03 - Raphaël Lucas

    Le boss tout simplement

  • 4 Avril 2021 10:13 - Julia hm

    Je vote pour ce clip que j’aime bcp!

CRÉDITS

musique Blutch
réalisation Gaultier Durhin
production Sourdoreille
label Astropolis
photographie Jean-Thomas Miquelot

régie Léo Proust
décors Alexandre Grain - Thibaut Morisset
vfx Nicolas Millet
producteur Mario Raulin
directeur de prod Léo Proust

avec la participation du Centre National du Cinéma et de l'Image Animée, La Mairie de Locquénolé - Pascal Lecomte, Valentin Quéguiner, Anna Le Saout, Cédric Scopitone, Récup 29, Julia Deshayes, Johan Lescure, Emphasis Production

Artistes cités sur cette page

Blutch

Blutch

Gaultier Durhin

Gaultier Durhin

KuB vous recommande