L'homme tout puissant

Sculpture visage fâché - Vies métalliques

Vie métalliques est une méditation à haute voix, la voix posée de l'écrivain et plasticien Pierre Bergounioux, sur la manière dont l’homme s’est emparé du métal pour asseoir sa puissance, puissance créatrice et destructrice.

Chemin de fer et cheval vapeur, pont métallique... à partir du 19e siècle la sidérurgie démultiplie la force humaine. La peine de l’ouvrier est dissipée par les machines et la guerre prend une tournure monstrueuse. Le métal nous permet de dominer le monde extérieur et l’écriture permet d’éclairer le monde intérieur, notre âme, dit-il. Tout en rappelant que l’écriture est aussi un instrument d’aliénation voire d’oppression et que la domination du monde conduit aussi à sa perte.

L’intelligence et le charme de Pierre Bergounioux opèrent tout au long de ce film d’Henri Colomer qui nous offre un éclairage philosophique sur le devenir de l’homme à l’ère industrielle.

FILM

VIES MÉTALLIQUES

d'Henry Colomer (2012 - 52')

Pierre Bergounioux est écrivain et aussi un sculpteur qui trouve son inspiration en récupérant dans les casses des épaves du monde industriel et agricole. Pour esquisser son portrait, Henry Colomer a choisi d'explorer avec lui la veine métallique qui affleure dans son œuvre. Dans le fracas d'étincelles de son atelier ou le silence de son bureau, la magie des signes ressuscite ce que la mort a emporté. L'air, la lumière ne sont pas, comme on croit, inhabités, vides mais, parfois, par endroits, vibrants, chargés de présences éminentes.

>>> un film produit par Colette Quesson, À Perte de Vue

INTENTION

Le regard d'un homme de lettres inspiré

Trois bonhommes de métal - Vies métalliques

par Henry Colomer

Les propriétés du métal m'exaltent, son éclat, les formes qu'il peut revêtir... Pas un geste qu'il ne précise ou n'amplifie dans des proportions infinies, de l'aiguille au marteau-pilon, du rouage de montre au bogie de TGV. L'homme qui écrit ces lignes est Pierre Bergounioux, dont les livres ont marqué ma vie. Impossible d'imaginer un meilleur guide, un meilleur conteur, un meilleur connaisseur des métaux pour relater ce qui nous rattache à une grande aventure dont nous sommes les héritiers, sans toujours en mesurer l'importance. Pierre est un adepte de la sidérothérapie, la thérapie par l'acier. Enfant, enseveli dans une province humide, corrosive, il rendait visite à un vieux pont de chemin de fer dont il connaissait chaque longeron. C'était le gage d'un départ possible, d'un horizon, d'une émancipation, expérience qu'il a relatée dans des pages inoubliables de Simples, magistraux et autres antidotes. La promesse d'explorer la profuse beauté du monde a été tenue : sans relâche, avec une opiniâtreté qui force l'admiration, il s'est engagé dans des lectures aussi soutenues et variées que possible, y gagnant le privilège chèrement acquis d'avoir une connaissance panoramique de l'aventure humaine.


Par son immense culture et son verbe inspiré, il est l'interlocuteur idéal pour nous restituer ce basculement décisif qu'a été la révolution industrielle. En complément de sa vie d'écrivain, Pierre réalise de magnifiques sculptures à partir de matériaux qu'il récupère dans une casse. La rencontre avec la plus modeste pièce de métal rouillé est pour lui un exercice d'admiration qui déclenche une description précise de son usage et un commentaire informé sur les matériaux et les techniques nécessaires à sa fabrication. Des pièces métalliques restées longtemps muettes accèdent, comme d’elles-mêmes, à une vie seconde.

Quand nous avons commencé à évoquer mon projet, voici ce qu'il m'a écrit : La casse est le pôle vers lequel tous les objets métalliques confluent, un abrégé de la civilisation matérielle, puissante, mécanisée, qui a supplanté, voilà deux siècles, la variété agraire traditionnelle. Pas d'endroit plus révélateur de la contribution des métaux à l'essor prométhéen de l'ère contemporaine.
La première de ces vies métalliques est donc celle d'un écrivain, passionné de métaux qui sait trouver les mots pour brosser une fresque collective où l'on croise des inventeurs, des ingénieurs, des ouvriers anonymes. On pourrait consacrer 100 films à l'histoire des métaux. Ici, ce qui nous guide, c'est le regard d'un homme de lettres inspiré, sa capacité à mettre en récit des épisodes significatifs, à les insérer dans la longue durée et à les rattacher à sa propre histoire.

BIOGRAPHIES

Pierre Bergounioux

Pierre Bergounioux - Vies métalliques

Pierre Bergounioux quitte sa Corrèze natale pour entrer en hypokhâgne à Limoges puis en khâgne à Bordeaux. Il intègre l’École normale supérieure de Saint-Cloud et obtient son agrégation de lettres modernes. C'est en région parisienne qu'il devient docteur en lettres et enseigne le français en secondaire. En 1983, au sortir d’une grave maladie, il commence à écrire et envoie son premier manuscrit à Gallimard. Catherine, son premier roman, sort l’année suivante. Au rythme d’un livre par an, il paraît chez différents éditeurs : Gallimard, Verdier, William Blake, Circé, Fata Morgana.

Ses œuvres lui ont valu le Prix Roger Caillois ainsi que le Grand prix de littérature de la SGDL pour l’ensemble de son œuvre en 2002 et 2009.


Pierre Bergounioux est entomologiste et pêcheur passionné, mais également sculpteur à partir d’objets métalliques qu'il recycle. Dans Sidérothérapie, il évoque sa passion pour le fer, les locomotives à vapeur ou les moteurs. Il soude des ferrailles dans un petit atelier en Haute-Corrèze. Une partie des sculptures est conçue à partir de pièces de la vie agricole comme des lames de rotavators, de dents de fourches à foin ou de faucheuses, de portes rancher, de lames, de merlins, de fers de vache ; ainsi que des débris de l’industrie automobile et des ateliers de la SNCF. Les ferrailles assemblées et soudées prennent des formes sans aucun lien avec leur premier usage. Elles deviennent poissons d’argent, oiseaux, bêtes de la forêt, guerriers, sangliers, hippogriffes, antilope Barbara, danseuse, livre ouvert, homme debout, têtes Fang, personnages filiformes, hiéroglyphes appartenant à l’univers de Pierre Bergounioux.

Henry Colomer

2022 Henry Colomer

HENRY COLOMER a réalisé une trentaine de films, dont un long-métrage de fiction, Nocturnes. Parmi ses documentaires, des portraits d'écrivains, Salvador EspriuPrimo LeviVictor Hugo-L'exiléVies métalliques-Rencontres avec Pierre Bergounioux, d'artistes (IdduRicercar), ainsi que des films historiques dans lesquels il s'est attaché à explorer les grands bouleversements du début du XXème siècle : Monte Verità (prix du meilleur documentaire de la SCAM et du Festival du Film Historique de Pessac) ; Sous les drapeaux (prix du jury du Festival du Film Historique de Pessac, Award for Best Use of Footage, Focal International Awards, Londres). Il a réalisé plusieurs documentaires consacrés à la traduction : Jean-Michel Déprats traduit ShakespeareClaire Cayron traduit Miguel Torga, Des voix dans le chœur - Éloge des traducteurs. Il a terminé en 2022 Talismans, récits croisés de mots qui ont compté dans des temps difficiles.

REVUE DU WEB

Collecteur de mots et de choses

FRANCE CULTURE >>> Comment sont nées les lettres que vous utilisez quotidiennement ? Et à quoi correspondent-elles ? Une brève histoire de l'alphabet par l'écrivain Pierre Bergounioux.

LE POINT >>> Tout en commentant le paysage alentour et revenant sur l'histoire du Limousin, Pierre Bergounioux confie à son interlocutrice son sentiment d'écrire à la fois pour les vivants et pour les morts, ses ancêtres qui n'ont pas eu droit à l'écriture, paysannerie sans texte, privée de sa propre légende .

FRANCE CULTURE >>> Forger les mots, forger le fer. Il faut une vie pour accomplir une tâche, Pierre Bergounioux a passé la sienne à l’écrire, à tenter d’élucider les mystères de l’existence, à rendre hommage à sa Corrèze natale. Et à parcourir les casses en quête de ferrailles à assembler, à sculpter, son autre passion.

LIVRES HEBDO >>> Après Pierre Guyotat en 2018 et Louis Philippe Dalembert en 2019, le Prix de la langue française est attribué au romancier Pierre Bergounioux en 2021.

MÉDIATHÈQUE CHÂTEAUROUX >>> Retour en image, vidéo et articles sur la vie et l’œuvre de l’écrivain Pierre Bergounioux. Ce dernier collecte avec une égale férocité les choses et les mots pour les dire, la ferraille, les insectes, tout. Il pratique les arts plastiques comme sculpteur ; prenant son matériau chez un ferrailleur corrézien, il intervient peu sur les objets de récupération qu'il soude et patine.

COMMENTAIRES

    CRÉDITS

    réalisation image Henry Colomer

    son Jocelyn Staderoli, Henry Colomer

    montage son Séverine Ratier

    étalonnage Marcello Cilurzi

    mixage Yann Legay

    musique Julien Vincenot

    coproduction À Perte de Vue, Bip TV

    avec la participation de Charles Miège, lynotypiste (Musée de l’imprimerie à Lyon)

    Artistes cités sur cette page

    Pierre Bergounioux - Vies métalliques

    Pierre Bergounioux

    Henry Colomer non cadré

    Henry Colomer

    KuB vous recommande