Soulagements 2

falmares couv soulagement

Falmarès quitte sa Guinée natale après la disparition de sa mère à 14 ans seulement. S’il a écrit ses premiers poèmes dans un camps de migrants en Italie simplement pour trouver le sommeil, tout s’enchaîne très vite pour le jeune poète. Les succès, avec la publication de ses trois premiers ouvrages à 16, 18 et 19 ans, mais aussi les craintes avec les lettres d’expulsion du territoire français et les batailles pour obtenir un titre de séjour. Ce combat, c’est Falmarès qui en parle le mieux :

Je ne suis pas Migrant / Je suis une lueur de colombe / Une flamme de liberté / Une tenacité d’acier / Un rêve en marche

Dans Soulagements 2, Falmarès poursuit avec bonheur sa recherche poétique et nous oblige à revisiter notre lexique et notre syntaxe en ne craignant pas les mots rares, les associations inattendues et les ellipses grammaticales, comme l’écrit dans sa préface Marilyse Leroux, poète et nouvelliste bretonne.

LECTURE

SOULAGEMENTS 2 : TROPIQUES PRINTANIÈRES

par Pierre-François Lebrun (2021 - 2’)

Un ouvrage publié aux éditions Les Mandarines

BIOGRAPHIE

Falmarès

Mohammed B. Falmarès - Lecture Publique 51

À l’âge de 14 ans, Falmarès, de son vrai nom Mohamed Bangoura, quitte la Guinée, son pays natal, à la suite du décès de sa mère. Il traverse le désert du Mali et le Sahara dans des conditions précaires. Arrivé en Algérie, il travaille plusieurs mois dans le bâtiment jusqu’à ce que son patron négocie pour le faire passer de l’autre côté de la Méditerranée. Ils sont 170 à effectuer la traversée sur un zodiac de sept mètres qui prend l’eau. En Italie, dans un centre pour migrants, il commence à écrire. Puis il quitte l’Italie pour la France où il étudie au lycée professionnel Jean-Guéhenno de Vannes avant de s'installer à Nantes.

Falmarès se passionne pour la poésie et passe son temps dans les médiathèques, participe à des rencontres littéraires, déclame ses poésies face au public. Au Bono dans le Morbihan, il fait la rencontre de Joëlle et Armel Mandart qui décident de l’éditer dans leur maison d’édition : Les mandarines. En 2018 sort son premier recueil Soulagements accompagné d'une préface de Michel L'Hostis et suivi deux ans plus tard par Soulagements 2. En fin d’année 2020, il est retenu pour être juré du prix Ouest-France Étonnants Voyageurs. Au mois d’avril 2021 alors qu’il prépare son bac, il reçoit un arrêté d’expulsion, soupçonné d’avoir menti sur son âge lors de son arrivée en France. La mobilisation se met en marche, de nombreux journaux relaient son histoire, une pétition circule. Finalement, la préfecture lui accorde un délai de six mois afin qu’il fasse authentifier ses documents administratifs.

COMMENTAIRES

  • 22 Novembre 2021 21:30 - Mandart Armel

    Merci Pierre-François. Merci de lire ce poème, sur le port de Vannes. Merci pour Falmarès, notre "réfugié poétique" (la formule est de mon épouse Joëlle). Falmarès, grâce notamment aux 22.000 signatures vient d'obtenir une carte de séjour. D'un an seulement, mais c'est déjà énorme. Merci à KuB que je suis depuis des années.
    Armel Mandart

Artistes cités sur cette page

Pierre-François Lebrun

Pierre François Lebrun

KuB vous recommande