Odette au printemps

Odette au printemps image cover

Odette raconte sa vie, marchant dans les rues de Mellionnec et les chemins alentour. Elle connaît le temps de l’occupation nazie, en Auvergne, où elle comprend que des enfants juifs disparaissent, puis de retour en Bretagne, après avoir épousé un mari vieux jeu, elle entre dans le monde du travail et entame son chemin d’émancipation. Une histoire très 20e siècle, racontée par une voix intérieure, retenue, et portée par une image étrange, comme atteinte d’un dysfonctionnement optique. Cette étrangeté, cette intériorité étranglée par un deuil récent, font toute la force de ce portrait signé Quentin Bernard.

ODETTE AU PRINTEMPS

un film réalisé par Quentin Bernard (2017 –14’07)

Odette, 80 ans, rejoint une amie proche pour nettoyer son château, un vieux penty minuscule qui était la maison de sa grand-mère.
C'est l'occasion, en parallèle, d'entrer dans un conte : habillée d'un grand manteau rouge à capuche, Odette foule d'un bon pas le territoire vallonné de son enfance.
En voix-off, elle raconte les différentes expériences de sa vie qui lui ont permis d'être une femme libre.

BIOGRAPHIE

QUENTIN BERNARD

Quentin Bernard portrait

Quentin Bernard est né et a grandi en Alsace, puis a entrepris des études de cinéma en région parisienne.

Diplômé d'un Master Réalisation et Création à l'Université Paris VIII, il réalise en 2014 son premier documentaire Enquête familiale en pays limitrophe, qui porte sur l’expérience de son grand-père pendant la Guerre d’Algérie.

Vidéaste pour le spectacle vivant, il a réalisé une vingtaine de captations et teasers de théâtre et de danse entre 2015 et 2018.

Installé en Centre Bretagne depuis 2016, il réalise avec l'association Ty Films de Mellionnec des films documentaires en lien avec les collectivités et le territoire bretons (notamment l’un des quatre portraits de Mellionnec de 2017 : Odette au printemps), et anime les ateliers jeunesse Viens faire ton cinéma.

Résident permanent de la Maison des Auteurs installée dans le village, il a également réalisé, en 2017, deux clips tournés en Bretagne (Seul le Silence pour Gelatine Turner, et Ciel Bleu pour Barbarie Boxon).

Il développe actuellement son deuxième film documentaire intitulé Vendanger Fatigue, et poursuit son travail pour le spectacle vivant.

COMMENTAIRES

    CRÉDITS

    encadrement à la réalisation Gaëlle Douël et Jean-Jacques Rault
    encadrement montage Marie-Pomme Carteret
    réalisation Quentin Bernard
    régie Thomas Quéré et Olivier Borde
    montage Michèle Battan, Marie-Pomme Carteret, Mélanie Le Clec’h et Maxime Moriceau
    mixage son Atelier sonore Chuuttt!! et Frédéric Hamelin
    étalonnage et mastérisation DCP Ouest Editing, Fred Fleureau et Philippe Guilloux
    techniciens vidéo Liza Guillamot et Stéphane Philippe

    remerciements à Lucas Vernier et Yves Mimaut
    avec Odette

    production Ty Films, Mellionnec (22)
    avec le soutien de Tébéo, Tébésud, TVR et KuB

    Artistes cités sur cette page

    Quentin Bernard portrait

    Quentin Bernard

    KuB vous recommande