Dunder Mifflin

cover bops

Ce clip donne l'impression de visionner Hellzapoppin sous acide.

La respiration est le berceau du rythme affirmait Rainer Maria Rilke. Dans Dunder Mifflin des BOPS, nous vous conseillons de la retenir, car de rythme, il n'en manque point ! Comme suggéré sur le site du groupe : mieux vaut éviter de cligner des yeux pendant le visionnage sous peine de louper la moitié du film.

Les toutes premières images sont une succession saccadée de plans fixes et sautillants des artistes sur une tablette, les couleurs vives se dessinent et rappellent les illustrations de Roy Lichtenstein. Puis tout s'emballe et l'on s'immisce dans ce qui apparaît comme une fourmilière frénétique de plateaux de tournage, avec ce que cela comporte d'acteurs hystériques et d'assistantes paniquées derrière leur micro HF.

Le seul personnage apparemment normal se voit bombardé à la réalisation d'un clip, et il semble en être le premier surpris. Le groupe en question allie la loufoquerie au classicisme vestimentaire des anciens Shadows. Notre réalisateur impromptu ne maîtrise rien, crie, frémit, s’arrache les cheveux. Et pour cause : les chutes, gags et effondrement des décors s'enchaînent en cascade. Ce désordre nous donne l'impression de visionner Hellzapoppin en accéléré, et sous acide.

Dunder Mifflin évoque le nom de l'entreprise de la désopilante version américaine de The Office. Nul doute que Michael Scott (incarné dans la série avec brio par Steve Carell) apprécierait l'hommage sans une once de retenue. Quand à nous, nous respirons à nouveau, nous reclignons des yeux, et comme nous y incitait le PPDA des Guignols, nous pouvons reprendre une activité normale.

DUNDER MIFFLIN de Bops

un clip réalisé par Camille Achour (2017 – 1’54)

Un réalisateur entreprenant se dirige vers un studio de tournage pour filmer un talk show musical. Malheureusement, le remplacement en dernière minute du cascadeur, ainsi que d'autres déconvenues, vont entraîner une série de catastrophes et l'inévitable faillite du projet.

UN ESPRIT JOVIAL ET FOUTRAQUE

INTENTION & MAKING OF

La volonté autour de ce projet est d'amener un humour slapstick et bon enfant dans un contexte de show télévisé fifties-sixties américain avec un décor classieux mais construit avec des bricoles. 
À partir de là, on voit le cauchemar du réalisateur se dérouler devant lui avec des personnages haut en couleur qui n'en font qu'a leur tête.
Cet esprit jovial et foutraque semble approprié pour le morceau Dunder Mifflin.

BOPS

BIOGRAPHIE DU GROUPE
BOPS portrait

BOPS est un combo issu de la très dynamique scène rennaise. Mâtiné de pop, de garage, voire de surf, le trio de frangins écume les planches instillant une énergie d’un raffinement brut. Leurs compositions renvoient tantôt vers les titres brossés des Kinks, tantôt vers l'univers stoner et puissant de groupes comme Ty Segall.
Le power trio envoie des chœurs et des harmonies calculées pour lentement les distiller sous une nappe de Fuzz imbécile. Leur premier album sort en octobre 2017.

CAMILLE ACHOUR

BIOGRAPHIE
réalisateur Camille Achour

Après s'être fait la main sur plusieurs courts métrages amateurs, Camille Achour s'illustre avec son film de fin d'études Estomago, sélectionné dans plus de 50 festivals à travers le monde. 

Il réalise des courts, des clips, notamment via le collectif SpanKidZ, et des publicités.
Il a travaillé avec les Têtes Raides, les Johnny Mafia et maintenant BOPS.

LA PÉPITE À DÉCOUVRIR

REVUE DU WEB

Some Are On The Way >>> BOP'S c’est la petite pépite à découvrir en 2016 ! Alors foncez et faites-vous plaisir !

Rock made in France >>> Distillant pour l’heure leurs riffs en Bretagne, ils ne devraient pas tarder à dépasser la frontière et fondre sur l’Est et ses morgues certitudes.

Radio campus rennes, l’entrée des artistes >>> Une affaire de famille. Soit trois frangins, bercés par les influences américaines de leur père et qui choisissent le nom de leur mère comme blase de groupe. 


CRÉDITS

Dunder Mifflin BOPS

réalisateur     Camille Achour
assistant réalisateur     Charles-Édouard Gombert 
régisseur     Tiphaine Tribouilloy 
directeur artistique      Alban Gily
costume     Christophe Auzolles 
étalonner     Joffrey Chatellier 
coordinateur cascade     Jérémy Senelier 

avec (dans le rôle de)
l’opérateur     Guillaume Gravier 
les cascadeurs     Christophe Auzolles et Yoann Audouin
le réalisateur     Jimmy Conchou 
l’assistante        Niaouli Auzolles
le présentateur     Sébastien Chabane 
l’homme en vert     Thierry Bonneau 
Gigi     Joffrey Chatellier 
le photographe     Alban Gily 
la maquilleuse     Tiphaine Tribouilloy 
l’opérateur son     Charles-Édouard Gombert 

These days

les musiciens     Germain, Oscar et Louis COZIC-BOP

Artistes cités sur cette page

réalisateur Camille Achour

Camille Achour

ESPACE PARTICIPATIF

    KuB vous recommande