Marie

Marie

Livré à soi-même

Avec Marie Livebardon, Clara-Luce Peyo déniche cet Autre qu’elle sonde au travers de sa démarche de documentariste : une enfant ordinaire et d’une lucidité confondante. Ce premier film ressemble à un retour en enfance, une enfance pas si lointaine que cela pour la réalisatrice, comme pour nous autres. 

J’ai neuf ans et j’habite à Mellionnec. Marie a de l’aplomb et le sens de la concision. Avant Mellionnec, elle vivait à Saint Étienne : Là-bas, c’était route-parking-immeuble. Or Marie aime la nature et les animaux. Surtout les poules, dont elle adore récolter les œufs. 


Le regard de Clara-Luce s’attarde sur les rêveries de cette petite fille qui, comme elle sans doute, aime la lecture. J’aime bien inventer : histoires, poèmes, tout. Elle écrit un roman sur une elfe élémentaire

Très à l’aise dans l’exercice de l’interview, Marie feuillette les pages de son manuscrit, en lit quelques extraits finement rédigés. Plus tard ? Elle veut être sorcière (on apprend qu’entre autres choses une sorcière va 10 000 fois plus vite qu’une voiture). Elle sait bien que ce ne sera pas possible : Je me fais des illusions quand je pense à ça. Cette séquence, toute simple, aborde cette question vertigineuse de son rapport au réel et à l’imaginaire, déjà pleinement assumée et comprise. 

Il est temps à ce stade de s’échapper de la chambre d’enfant pour retourner à la nature (on est là dans le même milieu que Bondieu). Mais la réalisatrice poursuit Marie de son questionnement sur « plus tard ». Embarrassée, Marie répond : Être adulte c’est avoir beaucoup de responsabilités… difficile quoi… livré à soi-même.

Marie est un film issu des Portraits de Mellionnec, une collection produite par Ty Films et à retrouver sur notre page dédiée.

MARIE

un film de Clara-Luce Pueyo (2013-13')

CLARA-LUCE PUEYO

Clara Luce Pueyo - réalisatrice
Clara-Luce Pueyo, réalisatrice de "Marie"

Littéraire, khâgneuse même, puis formée au Créadoc sous la direction de Mariana Otero, Clara-Luce Pueyo vit et travaille en Bretagne. Le Portrait. Voici le mot qui résume au mieux la démarche artistique de la réalisatrice. Le portrait dans le quotidien et le banal, au plus près de l’autre. L’Autre comme un ailleurs, inattendu, avec qui construire des ponts et changer de regard sur le monde.

CRÉDITS

MARIE
écriture et réalisation     Clara-Luce Pueyo

image     Jennifer Aujanne, Sarah Balounaïck
montage     Marie-Pomme Carteret

production     Jean-Jacques Rault, Gaëlle Douël
Ty Films, Mellionnec (22)

Artistes cités sur cette page

Clara Luce Pueyo - réalisatrice

Clara-Luce Pueyo

ESPACE PARTICIPATIF

    KuB vous recommande