Renan Luce et micros

Renan Luce

  • auteur
  • musicien
  • chanteur

5 mars 1980 à Paris

Né le 5 mars 1980 à Paris mais élevé à Morlaix par une mère institutrice qui initia ses trois enfants à la musique, Renan Luce se découvre très tôt une passion pour le chant. À l'âge de raison, il a trouvé sa vocation, il veut être chanteur et ne rate pas une occasion de se produire devant sa famille. C'est avec son frère aîné qu'il participe d'abord aux chorales de quartier de son école puis aux Fêtes de la musique avant d'organiser des petits concerts où il reprend Nougaro, Brassens, Brel, Ferré, les Beatles...

Toujours sous l'influence de son frère aîné, il suit des cours de piano et de saxophone au Conservatoire. Pas très assidu, un peu rêveur, il s'isole dans sa chambre pour jouer à la guitare les airs de ses idoles, ceux de Brassens entre autres avant de mettre en chanson le poème d'une de ses amies de lycée à l'âge de 17 ans. Satisfait du résultat, il se découvre un goût prononcé pour ce moyen d'expression et commence à écrire des textes qu'il dit lui même nombrilistes avant de prendre un certain recul et de privilégier l'approche littéraire.

C'est à Rennes, où le mènent ses études, qu'il donne ses premiers concerts dans de petits bars puis à Toulouse, où il fait des études supérieures de commerce, qu'il enregistre son premier deux-titres pour un projet humanitaire. Finalement, ayant davantage le sens du rythme que le sens des affaires, il décide de monter à Paris pour se consacrer pleinement à la musique. Il joue alors pendant plusieurs mois, accompagné seulement de sa guitare et de sa voix, dans un théâtre parisien avant de se voir proposer la première partie de Bénabar au Zénith. Solitaire doué d'une grande inventivité, il prend l'habitude de composer seul en s'accommodant uniquement de quelques arrangements à l'ordinateur, ce qui séduit le label Barclay qui produit son premier album.

En 2008 Renan Luce reçoit la Victoire de l'Artiste Révélation scène et celle de l'Album Révélation de l'année. Son album, Repenti, est Disque d'or en France.

Renan Luce revient à l'automne 2009 après une tournée triomphale avec une chanson pour le film Le Petit Nicolas (On n'est pas à une bêtise près) et un album intitulé Le Clan des Miros.

Un deuxième album qui rencontre tout autant de succès et dans lequel Renan Luce sait transcender le quotidien à travers son regard poétique.

Son troisième D’une Tonne à un tout petit poids sort en avril 2014. Pour ce disque, le chanteur s'est adjoint les services du barde folk suédois Peter von Poehl.

Son quatrième album Renan Luce, comporte onze chansons qui ont jaillies au long de trois années où se sont entrechoqués les tourments du cœurs et les élans de la musique. Plus intime, le chanteur s’y livre tout entier avec ses doutes, ses creux et ses renaissances, s’y présente plus brut et nu. Pour retranscrire au plus près ses émotions vibrantes, Renan Luce aurait pu les habiller de vêtements pop et folk. Mais il a repensé aux 33 Tours de Jacques Brel, Gilbert Bécaud, Charles Aznavour, Bourvil, tournant en boucle sur sa platine, à Morlaix, lorsqu’il suivait des cours de piano au Conservatoire. Onze chansons donc, serties dans l’écrin d’un orchestre, où flûte, hautbois, clarinette, basson, harpe, trombone, trompette, etc - dansent sur les mots de Renan Luce et virevoltent dans Le vent fou de la peine de cœur, au creux des vagues du Point Némo, sur la terre rouge sombre de Bretagne… L’air, l’eau, la terre… et toujours le feu du sentiment. Retrouvez-le en entretien sur KuB à l'occasion de la sortie de ce quatrième album.

Source : Amélie Le Bars © Universal Music