Jacques Weber content avec son bonnet

Jacques Weber

  • comédien

23 Août 1949 à Paris

Issu de la bourgeoisie parisienne, Jacques Weber passe une enfance privilégiée mais se révèle rapidement peu intéressé par les études. Il a dix ans lorsque ses grands-parents l’emmènent voir L’avare à la Comédie-Française. Le petit garçon a alors une révélation et annonce qu’il veut faire du théâtre. Il s’inscrit au Conservatoire municipal pour y prendre ses premiers cours, puis intègre l’École de la rue blanche. Il poursuit sa formation au Conservatoire national d’art dramatique de Paris, d’où il sort diplômé du Prix d’excellence à l’unanimité. Engagé par la Comédie-Française, le jeune premier refuse cependant la proposition et rejoint la troupe de Robert Hossein au théâtre populaire de Reims.

Il débute sa carrière au théâtre à l’affiche de nombreuses pièces du répertoire classique (Crime et châtiment, Les bas-fonds, Les fourberies de Scapin…). Le rôle de Raskolnikov qu’il incarne dans Crime et châtiment lance définitivement sa carrière. En 1979, il est nommé directeur du Centre national dramatique de Lyon et devient à tout juste 30 ans le plus jeune directeur de théâtre. Puis en 1986, il est nommé directeur du théâtre de Nice où il va jouer et mettre en scène de nombreuses pièces jusqu’en 2001 (Monte Cristo, Le misanthrope…). Sur les planches, il incarne Cyrano de Bergerac à de nombreuses reprises.

Parallèlement, le comédien fait ses débuts au cinéma dès le début des années 70; Raphaël ou le débauché de Michel Deville, Faustine et le bel été de Nina Companeez, ou R.A.S d’Yves Boisset. Dans les années 80, il se fait remarquer pour ses rôles dans Rive droite, rive gauche puis dans Escalier C. C’est en 1990 que le grand public le découvre véritablement dans le rôle du Comte de Guiche dans Cyrano de Bergerac. Ce rôle lui vaut le César du meilleur acteur dans un second rôle. Dès lors, il alterne cinéma (Beaumarchais, l’insolent, 7 ans de mariage, Les aristos, Ensemble, c’est trop…) et télévision (Ruy Blas, Figaro, Le passager, La mante…). En 2018, il est à l’affiche du film Hier de Balint Kenyeres et joue dans le téléfilm Tu vivras ma fille de Gabriel Aghion.

Jacques Weber consacre principalement son temps au théâtre où il multiplie les rôles; Une journée particulière, Phèdre, Le limier, Ondine, Love letters, Solness le constructeur, La dame de la mer…. En 2018, il est à l’affiche de deux pièces; Hugo au bistrot d’après les textes de Victor Hugo et Le tartuffe, mise en scène de Peter Stein.

Source :GALA

Retrouvez le sur KuB lors de sa participation au magazine culturel Le grand BaZH.art

Les artistes associé·e·s à Jacques Weber :
Pierre-François Lebrun

Pierre François Lebrun

Peintre Jacques Godin

Jacques Godin