Avec mes abeilles

« Avec mes abeilles » d’Anne Burlot et de Glenn Besnard

Elles fascinent, questionnent, émerveillent et engagent l’esprit autant que le corps de l’apiculteur.

Les abeilles nous occupent, nous préoccupent de longue date. Elles font leur miel, nous en tirons profit. Mais dans ce partenariat avec l’homme quelque chose reste irréductible. On n’élève pas des abeilles comme des cochons. On ne les contraint pas à rester à demeure. En toutes circonstances, elles obéissent d’abord à leurs propres lois sociales, renvoyant l’homme à un contre-modèle dont il arrive qu’il s’inspire. Avec mes abeilles, le documentaire inédit que nous vous présentons ici, nous conduit au plus près des abeilles en plein vol, au cœur de la ruche et dans la tête d’apiculteurs passionnés.

environnement paysannerie
AVEC MES ABEILLES

un film d'Anne Burlot et Glenn Besnard (2016 - 52')

Le film est né d’une rencontre, celle d’Anne Burlot et de Glenn Besnard avec le monde des abeilles. Un jour, ils se sont rendu compte que cette activité relevait d’une certaine manière de vivre et d’une forme de philosophie. C’est là qu’ils ont décidé de concevoir ce qui sera leur premier film.

Pourquoi le destin de l’homme est-il autant lié aux abeilles ? Dans quelle mesure peuvent-elles le grandir ? Car les abeilles apportent à ceux qui s’en occupent bien plus que du miel et de la cire. Elles éveillent leur conscience écologique, parfois même une forme de spiritualité.

Avec mes abeilles suit le quotidien de trois éleveurs : Richard, un apiculteur professionnel qui travaille à Belle-Île-en-mer, Louis-Joseph, un sexagénaire qui s’occupe d’une vingtaine de ruches à Plouharnel et Anne-Françoise, une puéricultrice parisienne qui fait de la pédagogie autour des abeilles. En découvrant leur histoire, ce sont leurs protégées et la relation qu’ils ont tissé avec elles que nous apprendrons à mieux connaître.

SA MAJESTÉ DES ABEILLES

INTENTIONS

2 Avec mes abeilles apiculteur

La grande majorité des films que nous avons vu sur les abeilles se focalise sur la question de leur mortalité. Sans vouloir éluder ces graves désordres écologiques, nous avons pris le parti de nous intéresser aux abeilles avant tout pour leur majesté. L’enjeu de notre film n’est pas de comprendre pourquoi ces animaux disparaissent mais pourquoi le destin des hommes et celui des abeilles sont si liés. Les hommes élèvent des abeilles depuis la nuit des temps. Y a-t-il une inclinaison naturelle de l’homme envers les abeilles ? Qu’est-ce qui lie ces deux êtres à première vue si différents ?

Avant de tourner, nous avons rencontré de nombreux apiculteurs qui nous ont transmis leur amour des abeilles. Parmi ces rencontres : trois histoires nous ont particulièrement touchés. Celle de Richard, Louis-Joseph et Anne-Françoise.

Leurs questionnements faisaient écho aux nôtres. Les abeilles sont associées à une image de désespoir et de fin du monde. Nous avons tenté de changer le regard que la société porte sur elles. Cette communauté d’ouvrières peut nous révéler des choses sur nous, sur notre rapport au monde. On ne le sait que trop peu, mais elles peuvent aussi nous faire rêver.

Rendre compte de la subtilité sonore d'une ruche

LA MUSIQUE DU FILM

1 Avec mes abeilles macro

La bande originale du film a été pensée dès sa genèse. Il était difficile de rendre compte de la richesse et de la subtilité sonore d’une ruche uniquement par des prises de son classiques. Les abeilles ne font pas que bourdonner. Elles peuvent aussi murmurer, ronronner, vibrer et même sonner comme des trompettes lorsqu’elles sont en colère.

Nous avons choisi de filmer plusieurs séquences d’abeilles au ralenti, parfois jusqu’à 2000 images par seconde, alors qu’en général on filme à 25 images par seconde. Il a donc fallu recréer un univers sonore pour ces images. J’ai été capter le son des abeilles à l’intérieur de la ruche, mais aussi lors de l’envol d’un essaim. Le son produit par cette communauté m’a fait penser au mantra Om des hindous.

A partir de ces enregistrements, j’ai composé une musique imprégnée de ces murmures. Souvent accompagnés d’un piano, mais aussi d’autres instruments comme des cuivres, une cithare, des guitares, des carillons, des percussions. Pour chaque séquence, j’ai essayé d’imaginer l’humeur des abeilles. Parfois, elles sont concentrées au travail, parfois elles sont facétieuses, parfois énervées. Et parfois même majestueuses. J’ai également enregistré des chants grégoriens que j’ai mixé avec des guitares et des claviers. L’idée était de retrouver « le chant de l’abeille ». Au Moyen âge, on disait de ce chant qu’il était sacré car l’abeille porte en elle une partie de l’intelligence divine.

L’ABEILLE ET LE PHILOSOPHE
3 Avec mes abeilles moine

de Pierre-Henri Tavoillot et François Tavoillot aux éditions Odile Jacob (extrait)

On a décrit l’abeille en puits de science ou en modèle de vertu. On en a fait l’emblème de la monarchie ou de l’empire, mais aussi de l’anarchie, de la démocratie, du communisme, voire de la société de marché. On a tiré de son comportement des leçons d’industrie, de domination, de poésie, de piété, de chasteté ou, au contraire, de… butinage. Le bruit de son vol a même donné son nom à la rumeur Internet : le buzz ! La pollinisation est devenue un paradigme très apprécié pour modéliser l’économie numérique. La ruche a permis récemment d’appréhender l’intelligence collective, la modélisation systémique, voire des phénomènes de citoyenneté participative.

Toutes ces figures et bien d’autres ont été exploitées, car l’abeille excède toujours ce qu’elle est. Le spectacle de son vol, la contemplation de son organisation, la dégustation de ses produits conduisent inévitablement à une sorte de rêverie métaphysique, comme si l’abeille nous menait à la philosophie… Comme si l’abeille était philosophe.

Les abeilles pensent-elles ? Et à quoi nous font-elles penser ?

REVUE DU WEB

L’abeille excède ce qu’elle est : on l’a toujours symboliquement soumise à une overdose métaphorique. On l’a tantôt décrite comme un puits de science, tantôt comme un modèle de vertus. D’où vient l’idée que ces « mouches à miel » pourraient nous aider à mieux penser, à mieux savoir qui nous sommes et d’où nous venons ?

Émission La Conversation scientifique d’Etienne Klein, avec Aurore Avarguès-Weber, chercheur au Centre de Recherches sur la cognition animale à Toulouse et Pierre-Henri Tavoillot, Maître de conférences en philosophie à l’université Paris-Sorbonne, président du Collège de philosophie et ancien membre (2004-2013) du Conseil d’analyse de la société auprès du Premier ministre.

LES RÉALISATEURS

BIOGRAPHIES

wpcredit Lise Gaudaire portrait Anne Burlot et Glenn Besnard 2-1 KuB

ANNE BURLOT

Formée au journalisme à l’IUT de Lannion et à l’ESJ Lille-Montpellier, Anne Burlot travaille comme journaliste reporter d’images dans le grand ouest pour des chaînes de télévision locales et nationales. Sept années passées à croiser de manière trop furtive des histoires et des personnages forts qui mériteraient bien plus qu’un éclairage de deux minutes. Le milieu du documentaire l’a toujours séduit mais les sirènes de l’actualité l’ont souvent rattrapé… Et puis un jour elle décide de se lancer : mener de front la vie nomade de pigiste et celle tout aussi imprévisible de réalisatrice. Avec Glenn Besnard elle tourne et réalise son premier 52’ : Avec mes abeilles.

GLENN BESNARD

Passionné par le son et la musique, Glenn Besnard s’est formé à l’ESRA de Rennes. Il commence à exercer comme opérateur son pour Radio France pendant six ans. Progressivement, il se détourne des ondes pour se rapprocher du spectacle vivant et de la musique.Il fonde en 2009, le groupe rennais Bumpkin Island dans lequel il a été clavieriste et accompagne d’autres musiciens comme la chanteuse brésilienne Mariana Caetano. Glenn Besnard compose également à travers le projet øllø qu’il a monté en 2015. Depuis 2014, il a écrit deux bandes originales de film Le Bateau Ivre de Dominique Philippe et Avec mes abeilles.

KuB VOUS RECOMMANDE

COMMENTAIRES

Votre avis, votre témoignage nous intéressent ! Nous vous invitons à nous laisser un commentaire ci-dessous.

10 Mars 2017 22:27 - Eichaker

Bravo ,Merci,Continuez,et que les abeilles vous gardent

12 Mars 2017 20:23 - Essomba

Étape essentiel pour le déroulement d'un documentaire des abeilles promouvoir l'apiculture

14 Mars 2017 10:32 - Véronique GALLAND

Bonjour, je suis un cinéma associatif et j'aimerais programmer ce documentaire avec des intervenants avez vous des contacts? merci cordialement