Le grand BaZH.art #5

Quand les artistes se jettent à l'eau

Au sommaire de cette édition :

QUAND LES ARTISTES SE JETTENT À L’EAU

Par Pierre-François Lebrun

La 9e édition d’Étangs d’art se déroule du 4 juin au 18 septembre dans le pays de Brocéliande. Créée en 2004 par un collectif d’habitants, la biennale invite des artistes à installer des œuvres éphémères sur l’eau, visibles depuis les berges, l’occasion pour le public de s’aventurer dans des paysages peu parcourus. Une semaine avant le vernissage, dix artistes sont invités en résidence pour produire leur œuvre sur les étangs qui leur ont été attribués. Certains ont préparé des éléments à l’avance, d’autres réalisent l’essentiel de leur création sur place avec des matériaux glanés dans la nature ou dans l’environnement proche.

À bout de bras ou sur des radeaux improvisés, soumis aux aléas de la météo, ils vont devoir concilier leur vision d’artiste et les contraintes du terrain dans une pratique proche du land-art.


Cette année, le thème retenu pour la biennale est Ondulation(s), nous y suivons trois artistes :

  • Pascale Planche, plasticienne qui travaille avec des matériaux exclusivement naturels qu’elle collecte dans l’environnement, propose le projet « Tumulte » sur l’Étang de l’Etunel à Tréfendel avec quelque 200 perches de noisetier.
  • Shilpa Jogkekar, artiste indienne qui travaille sur l’interaction entre l’organique et l’artificiel, envisage de créer une structure translucide en forme de Lotus qui jouera avec les rejets de l’eau.
  • Sigrid Gassler, diplômée de l’École Nationale des Arts de la Marionnette propose, avec « Tintinnabuli » installé sur l’étang de Paimpont, des cloches animées par le vent.

L’ART POUR L’ENVIRONNEMENT

Par Yannick Sohier

L’île de Sein, à 5 milles à l’Ouest de la pointe du Raz. C’est ici qu’est née l’association Radooo, regroupant des artistes, des habitants et des amoureux de l’île. Leur objectif : développer et financer des projets destinés à améliorer le cadre de vie et à protéger l’environnement (Sein vit sous la menace de la montée des eaux). L’argent collecté par la vente et la revente d’œuvres d’art va permettre cette année la création d’un sentier de découverte naturaliste.

Sur la route du phare, il est impossible de rater l’atelier aux couleurs criantes du peintre Didier-Marie Le Bihan, fondateur de Radooo. Un endroit où il fait bon s’arrêter, à la fois salon de thé, salle d’exposition et siège de l’association…

MATHEUS, LE PLAISIR À LA CLÉ

Par E. Pinault, B. Van Wassenhove, A.-M. Rouanes

Nous suivons l’ensemble Mathéus de Brest, et son chef atypique Jean-Christophe Spinosi, lors d’un concert à l’Olympia puis l’Arena à Brest. Objectif : rendre la musique classique accessible à tous. Pour cela, il va jusqu’à se déguiser en Dark Vador pour diriger l’orchestre, bouscule les rituels un peu apprêtés autour de la musique classique, prend le public à partie, jusqu’à lui céder la baguette ou le faire chanter.  D’un concert à l’autre, de villes en villes, Jean-Christophe Spinosi déploie une énergie hors-du-commun, vivant son art comme une passion qu’il s’agit de transmettre à tout prix.

GOULVEN JAOUEN, SCULPTEUR MONUMENTAL

Par Clara-Luce Pueyo

Mai 2016, Goulven Jaouen participe à une résidence de grande envergure en plein cœur de la Bretagne, à Carnoët dans les Côtes d’Armor. Il dispose de trente jours pour créer une sculpture en granit de quatre mètres de haut représentant Saint Mélar.
La rencontre a lieu au moment où le chantier touche à sa fin. Concentré, l’artiste peaufine les formes du martyr. Dans quelques heures, la grue viendra ancrer Saint Mélar au sommet de Carnoët. La sculpture est pour moi un moyen de raconter les histoires, de les inscrire dans l’espace. Mon attirance pour la pierre est liée à l’éternité de ce matériau. Ces rochers sculptés perdureront, ils existent dans une autre échelle de temps. confie Jaouen.

MANUEL D’EXIL DE VELIBOR ČOLIC
Manuel d'Exil de Velibor Colic Le grand BaZHart

Retrouvez un extrait de la lecture Manuel d’exil, un livre de Velibor Colic, édité par Gallimard sur la page lecture publique de KuB

KuB VOUS RECOMMANDE

COMMENTAIRES

Votre avis, votre témoignage nous intéressent ! Nous vous invitons à nous laisser un commentaire ci-dessous.