On K’air

cover on k'air saison 2

Ondes précaires

Les démêlés des filles et des garçons pas encore rangés des voitures… c’est en apparence, le sujet de On K’air, un thème récurrent dans les séries. Situer ces historiettes dans les locaux d’une radio associative, c’est leur donner une dimension politique, d’autant que dès le quatrième épisode, ladite radio va être menacée par la défection d’un financement public.
Lancés en autoproduction il y a quelques années par Jules Raillard et Gilles François, les pilotes de On K'air ont été diffusés sur KuB dès 2016 à partir de quoi la première saison a pu être développée grâce au soutien du webmédia et des télévisions locales de Bretagne, donc d’un solide apport d’argent public.


Le titre On K’air est un mix entre On air (le voyant rouge qui signifie que le studio est à l’antenne ) et ker qui signifie en breton : la maison, l'habitation, le foyer. Sous ses airs potaches, la série focalise sur un enjeu de taille : le devenir des acteurs socio-culturels en temps de crise. Entre vaine recherche de sponsors et recul de l’aide publique, sont-ils condamnés à s’épuiser ?

Il y a de l’Hamon dans l’On K’air

FINALE

Le point d'aboutissement de la série On K'air, est une collecte pour sauver la radio. Une fête de quartier est organisée pour l'occasion, fête de quartier, fête de fin de tournage... un tournage qui a eu lieu au lendemain des élections présidentielles de 2017 ; celles qui avaient vu le Parti Socialiste représenté par Benoît Hamon. Ex-député des Yvelines, Hamon est bien finistérien, né à St Renan et diplômé de l’Université de Brest. En 2014, il était encore ministre sous Ayrault, après avoir été député européen. En 2017, il remporte haut la main la primaire du PS devant Manuel Valls avant d’encaisser, dès le premier tour, la plus cuisante défaite d’un candidat de ce parti. Dans la foulée, il est battu au législatives par une candidate LREM. En juillet, il quitte le PS.
C’est cet homme-là, à ce moment-là de son parcours, qu'il accepte d'incarner dans l’épisode final d’On K’air. Sa présence était déjà palpable dans le bureau du directeur de la radio sur le mur duquel était placardée l’affiche de campagne du candidat, mais le voilà qui débarque en chair et en os pour sauvegarder la liberté d’expression, On K’air comme vecteur de la diversité locale. Y’en a marre du diktat du capitalisme ! De la religion du pognon ! De l’audimat à tout prix !

Pas une fêlure n’est perceptible dans la foi du militante Hamon qui semble déjà avoir digéré la grande désillusion des présidentielles.

ON K'AIR, LA SÉRIE

Gur et P’tit Louis sont animateurs sur la radio locale brestoise On K’Air. Alors que P’tit Louis charme par sa voix suave et son intelligence vive, Gur se distingue par son enthousiasme naïf, qui confère parfois à la stupidité. En charge de la libre antenne, ce duo atypique jongle entre auditeurs séniles, groupes de musique improbables et collaborateurs psychorigides. Ensemble, ils relèvent chaque jour le défi de mettre le feu sur les ondes. Mais la radio est menacée de fermeture suite au non renouvellement de subvention. Gur, P'tit Louis et toute l'équipe vont s'efforcer de poursuivre leur travail tout en essayant coûte que coûte de sauver leur radio.

épisodes 1 et 2

épisodes 3 et 4

épisodes 5 et 6

épisodes 7 et 8

épisodes 9 et 10

épisodes 11 et 12

épisodes 13 et 14

épisodes 15 et 16

épisodes 17 et 18

La radio : un cadre idéal

INTENTION

On K’Air est le fruit de la complicité entre Jul et Gil, Jules Raillard et Gilles François, qui aiment lier l'absurde à l'agréable, repousser les frontières de l'humour dans un contexte général de tensions et de perspectives angoissantes… voici leurs intentions.
On avait une forte envie d’écrire de la comédie, avec ce qu’elle comporte de codes, mais aussi d’audace et de liberté. Étant friands de burlesque comme de dialogues comiques, on a cherché un cadre nous permettant d’aborder tous les sujets, de faire intervenir tout type de personnage, quel que soit son âge et son métier. Ce cadre, idéal, c’était une radio associative.
Grâce à ce média de l’immédiateté, nous pouvions faire intervenir une personne âgée ou un enfant sans le montrer, faire croire à un accident de voiture ou à un incendie sans le filmer, et nous nous offrions un vivier quasi illimité de personnages et de situations, pour un coût de production réaliste ! Mais nous souhaitions aussi décrire une entreprise artisanale, menée par des passionnés. Nous avons naturellement localisé cette radio à Brest, carrefour entre terre et océan, histoire et modernité, ville où se croisent employés et artisans, bourgeois et ouvriers, pêcheurs et agriculteurs : un concentré de la société française.


Forts de ce cadre, nous avons créé nos deux personnages principaux : Gur et P’tit Louis. Duo charismatique et identifiable, pour une mise en scène du loufoque, issue de la comédie classique, avec un grand musclé et un petit malingre, un intelligent à la limite du cynisme et un naïf à la limite de la bêtise. D’abord antagonistes, ces deux héros comprennent qu’ils se complètent et deviennent très vite inséparables, à l’antenne comme dans la vie.
À partir de là, nous avons pu nous laisser aller à l’observation des petits tracas et des petites aventures du quotidien. Ces scènes improvisées de la vie - une tentative de drague maladroite à en vomir, un artisan vieillissant cherchant à rajeunir l’image de sa société, un père sermonnant son fils sur son patrimoine et son héritage - ont été une source d’inspiration inépuisable.
Afin d’ancrer
On K’air dans l’actualité, nous avons développé une trame autour de la possible fermeture prochaine de la radio. Les employés de la radio vont être confrontés à la peur du chômage, aux affres de la concurrence et de l’audience, ou encore aux jeux de séduction politique pour obtenir des subventions. Ainsi, tout en continuant à offrir humour, folie et absurde, ce nouvel axe nous a permis de donner une dimension supplémentaire à nos personnages et à notre univers.
Enfin,
On K’Air nous a également offert la possibilité de donner vie à des jingles, des publicités régionales savoureuses à parodier ou à imaginer. Nous avons écrit, composé et interprété une chanson originale par épisode, en générique de fin. Des chansons qu’aucune antenne nationale n’aurait jamais diffusé, des parodies de genre musical ou d’artistes interprètes existant. Ces chansons constituent donc un point d’accroche supplémentaire pour conquérir de nouveaux spectateurs à l’univers absurde, joyeux et foisonnant de On K’air (la radio du Finistère !).

Jul & Gil, duo de choc

BIOGRAPHIES
Jules Raillard Gilles Francois On k'air

Jules Raillard : Nous avons écrit On K’Air comme des sketchs un peu barrés, loufoques, avec des personnages proches de la caricature, inspirés de comédies comme Mary à tout prix des frères Farelly, 40 ans toujours puceau et En cloque mode d’emploi de Judd Apatow… Ensuite Gilles est retourné à à Lyon, moi à Brest où j’ai monté ma boîte de prod… Voir la fiche artiste

Gilles François : J’ai regardé Citizen Kane à l’âge de 18 mois. Très tôt passionné par le cinéma, Gilles François écrit ou co-écrit des scénarios (courts & séries) qu’il réalise ou produit. Je travaille sur les plateaux depuis plus de quinze ans en tant que technicien, j’ai peu à peu gravi les échelons, en mise en scène comme en production, en prenant toujours autant de plaisir. Mais aussi de la régie pour Desplechin, Amalric, Besson entre autres, et de la direction de production, notamment sur la série Scènes de ménages...
Voir la fiche artiste

CRÉDITS

une série de Jul et Gil
réalisation Jules Raillard
écriture Gilles François, Jules Raillard, Cédric Dosne

avec

Gur Baptiste Raillard
P'tit Louis
Tangi Merien
Sandrine
Gabrielle Pichon
Thierry
Pascal Orveillon
Scritch
Grégory Servant

assistante réal Violette Lescoat
scripte Marilyne Brûlé
ingé' son Edgar Imbault
image Gwendal Quistrebert
assistante OPV Cécile Plais
électros Enguerrand Gicquel Mikael Vigot
décors Gaëlle Ruwet
maquillage/coiffure
Géraldine Belbeoch'
costumes Christine Hascoët
régie Mathilde Jousseaume

montage Gilles François et Nico Peltier
montage son Edgar Imbault
mixage Pablo Salaun au studio L'oreille du chat
étalonnage Nico Peltier
direction de prod Karine Charasse

production Les films de Rita et Marcel

en co-production avec TVR - Tébéo - TébéSud & KuB

avec le soutien de la Région Bretagne en collaboration avec le CNC

Artistes cités sur cette page

Jules Raillard réalisateur

Jules Raillard

Gilles François réalisateur

Gilles François

ESPACE PARTICIPATIF

    KuB vous recommande