Journées européennes du Patrimoine

Sculpture couple chapelle aux Lieux Mouvants

Ces 37e Journées européennes du patrimoine se tiendront même en 2020 finalement. Dans une ambiance de bal masqué, certes, mais à quelque chose malheur est bon : les normes sanitaires vont imposer des jauges réduites pour accéder aux lieux patrimoniaux et donc offrir des conditions de visites souvent exceptionnelles.

En Bretagne, il y aura l’embarras du choix. Pour vous guider, KuB est allé piocher dans son catalogue les films liés à des lieux patrimoniaux qui participent à ces Journées ouvertes au public. Alors picorez dans nos œuvres et faites-vous pousser les envies pour vos sorties du week-end !

Finistère

Port de Brest

Envie de patrimoine industriel ?

Pour préparer votre visite de l'ancienne criée et du chantier du Centre national des phares, regardez le webdocumentaire Brest 1937

1937 : un sous-marin espagnol entre de nuit dans le port de Brest. La guerre civile entre républicains et franquistes s’invite en Bretagne. 2013 : un historien exhume cette affaire d’espionnage oubliée pendant près de 80 ans. 2016 : l’intrigue hispano-brestoise est adaptée en bande dessinée (Futuropolis). Brest 1937 revient sur le processus de création de ce roman graphique.

Monts d‘Arrée

Envie de nature brute et aride ?

Pour préparer votre visite de l'écomusée de Kerouat, regardez Terres de lutte de Xavier Liébard (2012 - 20')

Épargnée par les Trente glorieuses, la Bretagne intérieure a gardé une connexion au passé : Ici rien n’a été effacé. Paysage âpre et grandiose, terre aride, acide, cette montagne, il faut du courage pour oser y rester. À travers sa narration, le réalisateur exprime son admiration pour un peuple qui fait courageusement face au dénuement, déployant une force collective, une capacité à résister à l'adversité.

Château de Keriolet – Concarneau

Envie de folie néogothique ?

Pour préparer votre visite du Château de Kériolet, regardez Sous le donjon de Manu Le Malin, un film de Mario Raulin (2017 - 58')

Un soir de 1997, Manu Le Malin découvre un morceau de patrimoine finistérien : le château de Keriolet, le château de Blanche neige sous acide dira le DJ Laurent Garnier. Là s’écrit l’histoire de la frange la plus dure des musiques électroniques. Au fil des années et des raves parties menées jusqu’au petit jour, Keriolet a trouvé sa place sur la carte de la techno mondiale. Manu y revient désormais tous les ans, lui, l’ambassadeur de ce courant musical qui l’habite depuis son adolescence. Des combles au donjon, nous partons à la rencontre de cet étrange oiseau de nuit que seule la lueur du jour peut arrêter.

Île Wrac’h

Envie d’écume et de tête à tête avec l’océan ?
Pour préparer votre visite du Phare de l'île Wrac'h à Plouguerneau, regardez Tempus fugit par Vincent Cadoret (2018-14')

Le temps est à la fois créateur et destructeur. Il est précieux, j'ai compris qu'il ne fallait pas essayer de le maîtriser mais l'accompagner et vivre avec. Le peintre Mathias a été profondément marqué par ce séjour sur l'île Wrac'h. Il raconte, a posteriori, comment cette résidence a changé sa vie professionnelle et comment le temps influence la nature de ses créations.

Cap Sizun

Envie d’harmonie entre l’homme et la Nature ?

Pour préparer votre visite de la Maison de la rivière du Cap Sizun, regardez ce reportage sur les murs de pierres sèches.

Éléments marquants du Cap-Sizun, les murs en pierres sèches sont les grands oubliés d’un paysage en perpétuel mouvement. Les pierres se déchaussent, les murs disparaissent sous la broussaille ou sont remplacés hâtivement par des clôtures préfabriquées.

Dans les années 60, des ethnologues qui étudiaient la composition des murets ont décelé ponctuellement des stèles gauloises réemployées notamment de part et d’autre des accès : ces korn porchet empêchaient l’entrée des animaux. La paysagiste Marie Garnier du CAUE attire notre attention sur la biodiversité favorisée par l’empilement de pierres sans liant, qui accueillent toute sorte de petits auxiliaires et de végétaux – dont certains sont comestibles !

Ille-et-Vilaine

Vallée de la Vilaine

Envie de balade-nature aux portes de la ville ?

Pour préparer votre circuit dans la vallée de la Vilaine, regardez Histoire d'un aménagement.

Il était une fois un bout de campagne aux portes de la ville, un chapelet de communes rurales épargné par l’insatiable besoin d’expansion urbaine. Au fond de cet ondoiement coule une rivière, un fleuve même ! La Vilaine, entourée d’étangs, de carrières qui ont fourni et fournissent encore à la ville, du sable et du gravier de construction.

En 2015, Rennes Métropole sollicitait un paysagiste pour réfléchir à la valorisation du site, entre une quatre-voies et un aéroport, mais en mettant en place un processus participatif qui conduisit à un projet qui renonce à l’intervention en force sur le paysage, à la toute-puissance des machines des aménageurs capables de déplacer des montagnes. C’est donc le recours à l’imaginaire et au pragmatique qui a primé ici, à l’écoute et à l’observation, pour déboucher sur une opération de relocalisation des activités : se nourrir, s’évader, se cultiver.

Dinard

Envie de prendre des couleurs plein les mirettes ?

Pour préparer votre visite guidée : Odorico et l'art de la mosaïque à Dinard, regardez Odorico ou patrizio: Familles de Mosaïstes.

Au printemps 2016, des échafaudages masquent la façade de l’immeuble Poirier à Rennes. Les décors de mosaïques, datant de la fin des années 20 et signés Odorico, nécessitaient une vaste restauration. Rencontre avec les membres d’une famille de céramistes ou plus exactement son patriarche. Ensemble, ils restaurent un immeuble à Rennes avec une mosaïque du célèbre artiste Isidore Odorico, créée à la fin des années 1920.

Rennes

coca cola martin parr
©Martin Parr

Envie de ricaner tendrement devant la folie du monde ?

Pour préparer votre visite du Frac, regardez notre page consacrée au Parrathon.

Alors que le Frac Bretagne accueille une expo rétrospective du photographe britannique Martin Parr, KuB focalise sur une série réalisée au début des années 80 sur une plage d'Angleterre. Pendant trois ans, Parr s’est glissé parmi les vacanciers à New Brighton. Le thatchérisme atteint sa vitesse de croisière, la société de consommation bat son plein - The Last Resort - évoque à la fois le bord de mer comme dernier recours contre la sinistrose, et New Brighton comme l'ultime station balnéaire.

Envie de culture classique et de musique savante ?

Pour préparer votre visite guidée de l’Opéra, regardez notre page consacrée au montage de Carmen.

L’air archi-connu de la habanera résiste à l’usure du temps pour peu qu’on la reconsidère avec attention. C’est ce qui s’est produit à l’Opéra de Rennes en 2017 où le directeur Alain Surrans a réuni un très beau plateau pour un événement populaire misant sur l’ubiquité digitale. Des dorures de la salle à l’italienne aux faisceaux numériques, l’histoire de Carmen traverse le temps et l’espace pour se planter une fois encore dans nos cœurs.

Côtes-d’Armor

Pleumeur-Bodou

Envie d’un retour dans le rétro-futur ?

Pour préparer votre visite commentée du Radôme, écoutez L’aventure spatiale de Pleumeur-Bodou par Emmanuel Laurentin (2019 - 52’)

En 1962, après que les Russes ont envoyé leur Spoutnik et avant que les Américains n’expédient des astronautes sur la lune, se mettent en place les tout premiers satellites permettant des liaisons hertziennes intercontinentales.

C’est ainsi que le Pays de Lannion, qui vivait encore au rythme de la Bretagne séculaire, se retrouve propulsé dans l’histoire de la conquête spatiale et des nouvelles technologies de communication. Grâce à la réception satellite implantée dans des bâtiments futuristes à Pleumeur-Bodou, la France peut soudain voir l’Amérique en direct sur ses écrans de télévision ! Passage vertigineux de la tradition à la science-fiction… quelques années plus tard, ce même procédé - la mondiovision - permettra de voir les premiers pas d’Armstrong sur la lune.

Lanleff

Envie d’une promenade mystique parmi les pierres sacrées ?

Pour préparer les conférences, ateliers et démonstrations autour du Temple de Lanleff, regardez Alice Zeniter, Il y a eu de bons moments.

En juillet 2017, KuB est allé à la rencontre d’Alice Zeniter, lors de la représentation à Lanleff de son spectacle littéraire et musical Il y a eu de bons moments, en compagnie du musicien et comédien Nathan Gabily.

À travers un montage de textes, extraits des différents livres d'Alice Zeniter (Jusque dans nos bras, Sombre Dimanche, De qui aurais-je crainte, Juste avant l’Oubli mais aussi des écrits inédits), ce concert littéraire à deux voix et une basse invite les spectateurs à se laisser aller à une rêverie autour des thèmes de l'amour et du désir. L'on suit ainsi une dizaine de trajectoires différentes, les étapes d'un amour qui les regroupe tous et qui se déploie à travers les âges de la vie, les crises et les extases.

Saint-Brieuc

Envie de côtoyer un illustre ?

Pour préparer votre visite de la Maison Louis Guilloux, regardez notre page consacrée à l’écrivain.

Ils s’appellent Arnaud Flici, Sylvie Golvet, Olivier Macaux ou Grégoire Le Ménager, ils sont, à un demi-siècle de distance, des proches de l'écrivain Louis Guilloux (1899-1980). Ils en connaissent l’œuvre et le parcours, un parcours jalonné de rencontres exceptionnelles et fracturé par deux guerres dont l’écrivain a saisi toute l’atrocité.
Louis Guilloux fut longtemps sous-estimé avant que la notoriété ne le rattrape, post-mortem. En 2019, paraît chez Gallimard L’indésirable, d’abord considéré comme une esquisse du Sang noir, cette ébauche de jeunesse s’avère être une œuvre authentique pleine de fulgurances. De plus en plus de voix, après celle de Camus, s’élèvent pour dire que Louis Guilloux était un écrivain majeur du 20e siècle.

Ile de Bréhat

Envie de naviguer d’eau douce en eau de mer ?

Pour préparer votre voyage du Trieux à Bréhat, regardez la série de Jean Louis Le Tacon En descendant le Trieux.

Descendre le Trieux tout en filmant ce qui s’offre au fil de l’eau, un projet auquel Jean-Louis Le Tacon, né il y a plus de 70 ans sur les rives de ce fleuve, tenait particulièrement.

Ainsi, après une vie entière à explorer le monde a-t-il renoué avec les paysages de son enfance, s’appuyant sur une littérature de terroir quasi-centenaire qui lui permet de boucler des boucles, de connecter l’avant-guerre (économique), le temps des moulins et des aquarelles, et le contemporain : les satellites et les images numériques.

Le faire parce qu’il est encore temps de le faire, parce qu’il reste sur ces rivages des humains dignes d’intérêt, parce qu’une question se pose sur ce territoire comme ailleurs : comment vivre notre relation à la nature ?

Plutôt que d’asséner des réponses, le cinéaste se contente de déployer son style : disposé à l’aventure, curieux des autres, attentif aux choses, un ton d’instituteur légèrement illuminé, candide et précieux.

Morbihan

La Gacilly

Envie de vous immerger dans la lumière ?

Pour préparer votre visite à la Maison d’Yves Rocher, regardez notre reportage À la découverte du festival photo de la Gacilly.

Présentation du festival et de ses lieux, par la directrice artistique Florence Drouhet et le président du festival, Auguste Coudray, en 2016.

Gavrinis

Envie de plonger dans le néolithique ?
Pour préparer votre visite du Cairn de Gavrinis, regardez notre reportage Tal Coat, Guillevic et la préhistoire par Hervé Portanguen (2018 - 9’)

C'est en compagnie de Monique Chefdor, grande connaisseuse de la littérature française du 20e siècle et d'Olivier Delavallade, conservateur du centre d'art de Kerguéhennec, que nous découvrons Tal Coat et Guillevic, deux menhirs de la culture bretonne, deux hommes qui ont cheminé en parallèle quelques décennies durant, sans se connaître, en produisant des œuvres profondément liées. Cette communauté d'esprit est fondée sur une connexion, une conscience de l'histoire ancienne de l'humanité autour, notamment, des alignements de Carnac.
Hervé Portanguen accompagne Monique Chefdor dans le cairn de Gavrinis, un monument mégalithique situé sur une des îles du Golfe du Morbihan, mondialement connu pour ses motifs gravés : des courbes, des lignes droites, brisées, tracées et combinées de cent manières différentes. Une écriture, dont Tal Coat et Guillevic se sont inspirés.

Bignan

Envie de restaurer votre culture ?

Pour préparer votre visite au Domaine de Kerguéhennec, regardez notre reportage L'accrochage par Hervé Portanguen (2018 - 12’)

Avec son documentaire L'accrochage, Hervé Portanguen fait d'une pierre deux coups.
D'une part, il nous fait découvrir l’œuvre peinte d'un grand artiste, Nicolas Fédorenko, originaire d'Ukraine et basé à Pont-Croix dans le Finistère. D'autre part, il nous fait toucher du doigt le rôle d'un commissaire d'exposition, Olivier Delavallade, médiateur entre le public et l'œuvre, lors de la préparation de l’exposition Peindre est un présent au Centre d’art du Domaine de Kerguéhennec.

ESPACE PARTICIPATIF

    // Anonymous