Duo Hamon-Martin, Annie Ebrel & l’OSB

Concert au festival Yaouank

Figures majeures de la musique bretonne à danser, Erwan Hamon et Janick Martin affichent depuis 25 ans un penchant avéré pour les chemins buissonniers. L’univers musical qu’ils ont dessiné, alliant virtuosité, musicalité et sensibilité, autorise les plus grandes plages de liberté tout en privilégiant en permanence le fond sur la forme et en respectant la quintessence de ces musiques, la danse et la transe.

spectacle collectif métissage
LE CONCERT À YAOUANK

filmé par Adeline Chahin dans le cadre du festival Yaouank (2016 - 52’)


Le replay de la vidéo n'est plus disponible.

FEST-NOZ SYMPHONIQUE

La rencontre du duo Hamon-Martin avec l’Orchestre Symphonique de Bretagne (OSB) s’inscrit dans un désir d’escapades aventureuses ; développer avec limpidité les enchevêtrements rythmiques et mélodiques, soutenir une énergie haletante avec puissance, déstabiliser la mesure sans jamais se détacher du tempo, jouer le répétitif et le circulaire en préservant en permanence l’essence de la danse... voilà le défi ! En d’autres termes, un fest-noz symphonique pour lequel le duo et l’OSB invitent également sur scène la grande voix bretonne Annie Ebrel, le percussionniste Antonin Volson et le guitariste et oudiste Grégory Dargent.

JANICK MARTIN – ERWAN HAMON

BIOGRAPHIES

HAMON-MARTIN quintet
Erwan Hamon et Janick Martin © Eric Legret

Janick Martin est originaire du pays de Questembert en Morbihan. Très tôt, il découvre l’accordéon auprès de son père ainsi que de Ronan Robert. En 1998, il enregistre La violette avec son compère Erwan Hamon, premier disque du duo Hamon-Martin. 
Par son aisance technique et son ouverture musicale, Janick Martin devient rapidement un musicien incontournable de la scène bretonne. Se baladant entre traditionnel avec Hamon-Martin Quintette, swing manouche avec Chez Pedro, chanson avec Annkrist, musiques du monde et improvisations dans Mandala et avec Le Jacky Molard Acoustic Quartet, Janick Martin a contribué à repousser les limites de l’accordéon diatonique pour en faire un véritable instrument chromatique.

Erwan Hamon joue de la flûte traversière depuis l’âge de 10 ans. Son aisance et sa dextérité l'ont rapidement amené à écumer les scènes de Bretagne avec Janick Martin, et autour du monde avec le duo ou le Hamon-Martin Quintette. Il joue également dans d’autres formations de concert et de fest-noz : La Dame blanche, Collectif Jeu à la Nantaise, Skeduz, Kharoub, Erwan Keravec « Sonneurs »

Un pont entre musiques populaires et savantes

REVUE DU WEB

yaouank 2016 hamon - martin
Didier Benetti et Janick Martin au festival Yaouank © Eric Legret

À la Zim ! Musik >>> Cette création porte en elle de passionnants et ambitieux défis musicaux : créer un pont entre les musiques d’inspiration populaires et les musiques savantes puis transcender cette dichotomie avec un impératif fondamental commun, celui de proposer une musique à danser. 
L’ambition réside dans le fait que pour le duo Hamon-Martin tout comme pour l’Orchestre, cette création les pousse chacun vers des territoires non explorés. Ainsi, elle ne constitue pas un simple travail d’arrangements d’une matière pré-existante mais bien un travail de composition et d’écriture pour orchestre. 

Les Trois Coups >>> Dans cette suite de danses traditionnelles (gigue, cercle circassien, danse en couple, gavotte, etc.) et de compositions personnelles, la paire bombarde / flûte et accordéon diatonique a fait des merveilles. Leur virtuosité, leur engagement, leur cohésion entre eux et avec l’orchestre ont remporté une approbation unanime. J’ai beaucoup apprécié également les quelques mélodies du programme. La chanteuse Annie Ébrel, présente dans plusieurs titres, a notamment brillé dans l’une d’elles, précédant une danse en couple et interprétée sans l’orchestre. La gravité de son chant y apportait beaucoup d’émotion.

KuB VOUS RECOMMANDE

COMMENTAIRES

Votre avis, votre témoignage nous intéressent ! Nous vous invitons à nous laisser un commentaire ci-dessous.