Papo

« Papo » de Violette Gitton

Papo n’est encore qu’une esquisse, mais si prometteuse ! Ce sont les premiers pas de Violette Gitton, une jeune réalisatrice de 14 ans, une fiction intimiste tournée comme un documentaire, avec sa propre famille, et dont l’héroïne, Camille, est une adolescente en pleine métamorphose. Autoproduction, autofiction… Papo est le nom du doudou de Camille, témoin du changement qui s’opère. Son autre compagnon est un livre, Mon bel oranger, un roman brésilien qui raconte la vie d’un gamin doté d'une extraordinaire maturité. 

Une page en partenariat avec le Festival du film de l’Ouest 
KuB est partenaire du Festival du film de l’Ouest et y décerne le Prix du meilleur clip, en partenariat avec le Grand BaZH.art. 


Le film saisit cette période de balancement entre enfance et âge adulte, cocon familial et vie de potache, cornflakes et cigarettes, relation au petit frère et au petit ami. Outre la pertinence des situations abordées, Violette Gitton entame une belle exploration du langage cinématographique, osant de longs plans fixes dans lesquels se déploient les états d’âmes sans paroles de son héroïne. Papo s’achève par une évasion, comme le papillon qui s’échappe de sa chrysalide, Camille sort, en ville, la nuit.

Organisé par l’association Courts en Betton, le Festival du film de l’Ouest, événement grand public, est une vitrine régionale des talents émergents, et un espace d’accompagnement, de formation et d’information pour les plus jeunes. Le festival promeut la jeune création cinématographique en Bretagne, celle qui entreprend, ose et expérimente, réinvente les moyens de produire un film et renouvelle les démarches d’écriture.

émancipation adolescence
PAPO

un film de Violette Gitton (2014 - 16'42)

Sweats, baskets, sac porté sur une seule épaule, bavardages en classe, petit copain, première cigarette… On est tous passés par là. À différents moments, de différentes façons, entourés de gens différents, mais toujours cette passe un peu troublante, ces mois en apesanteur où l’on se cherche et se trouve progressivement. C’est l’histoire de Papo, peluche grenouille de 13 ans, qui va voir Camille changer peu à peu. 

Sélection au Festival du film de l’Ouest dans la catégorie Premiers pas (2015)

VIOLETTE GITTON

PARCOURS

Violette Gitton

J'ai découvert ma passion pour le cinéma à 14 ans, et j'aime qualifier cette prise de conscience de « révélation ». Je n'ai jamais réellement appris comment réaliser un film, je n'ai jamais eu de véritable tuteur, j'ai découvert cet univers tout simplement en pratiquant autant que je le pouvais. C'est donc avec Papo réalisé à partir d'une nouvelle, récompensée par le prix Ados 2013, que les mots comme "scénario", "plan de travail", "dépouillement" ou "étalonnage" ont pris leur sens. J'ai entrepris le tournage aidée par mes amis, aussi jeunes que moi, qui ont constitué l'équipe technique. Parallèlement à ce projet qui m’a pris cinq mois en tout, je suis rentrée dans l'association Libero, à Rennes, permettant chaque année à un groupe de quinze adolescents de réaliser un court métrage. Parmi les jeunes de l'association, j’ai rencontré une bande d'amis passionnés et motivés, avec qui nous créons Black Sheep, notre Junior Association avec laquelle nous signons aujourd'hui nos films. Tête-Bêche est un projet que je mène depuis août 2014, largement connoté personnellement et qui m'est très cher. J'ai alterné cette année entre la préparation de ce tournage et le lycée, où je suis en seconde en section Abibac.

LE COEUR DANS LA LUNE

REVUE DU WEB

Papo

France Inter >>> LA MARCHE DE L’HISTOIRE : Les adolescents 
une émission de Jean Lebrun
Les pieds qui les démangent tant ils voudraient être ailleurs, le cœur dans la lune, la tête dans un nuage - romantique hier, numérique aujourd'hui... L'adolescent cherche à devenir ce qu'il est et qu'il ignore encore. Certains spécialistes, recrus d'expérience, expliquaient en grognant que le meilleur traitement en la matière est le temps. 

GÈNE ÉTHIQUE

48 H CHRONO

Fin 2016, Violette Gitton récidive en compagnie de Paul Marques Duarte, lors d'un de ces concours qui consistent à réaliser un film en 48 heures. Le scénario : Steve organise un casting pour se doter d'une famille qu'il présentera à sa petite amie. L'opération étant menée à la hâte, les imbroglios ne manqueront pas de survenir...  Le résultat est très concluant, avec une maîtrise, tant sur le plan des prises de vue que de la direction des acteurs, qui est pour le moins épatante en regard des circonstances. C'est assez fin, sans prétention, et drôle !

KuB VOUS RECOMMANDE

COMMENTAIRES

Votre avis, votre témoignage nous intéressent ! Nous vous invitons à nous laisser un commentaire ci-dessous.